Utopies

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un autre monde est possible.

Message  creme_de_marron le Dim 21 Aoû 2011 - 18:36

Un autre monde est possible, cette expression que tout le monde reprend aujourd'hui elle est d'André Gorz.
Voici un extrait de ses Métamorphoses du Travail versé au dossier :

Textes philosophiques

André Gorz une société sans travail?
" L'éthique du rendement et de l'effort, du professionnalisme - sont dépourvus de tout contenu humaniste dans une situation où le travail n'est plus la principale force productive et où, par conséquent, il n'y a pas assez d'emplois permanent pour tout le monde. Dans pareille situation, l'exaltation de l'effort, l'affirmation de l'unité du métier et de la vie ne peuvent être que l'idéologie d'une élite privilégiée qui accapare les emplois bien rémunérés, qualifiés et stables et justifie cet accaparement au nom de ses capacités supérieures. L'idéologie du travail, la morale de l'effort deviennent dès lors la couverture de l'égoïsme hypercompétitif et du carriérisme: les meilleurs réussissent, les autres n'ont qu'à sen prendre qu'à eux-mêmes; il faut encourager et récompenser l'effort, donc ne pas faire de cadeaux aux chômeurs, aux pauvres et autres "fainéants"...
Il faudra donc masquer le fait qu'il y a un croissant excédent structurel de main-d'oeuvre et une pénurie structurelle emplois stables et à plein temps; bref que l'économie n'a plus besoin - et aura de moins en moins besoin - du travail de tous et de toutes et que, par conséquent, la "société du travail" est caduque: le travail ne peut plus servir de fondement à l'intégration sociale".

Métamorphoses du Travail, p.118-119. Folio, 1988.
avatar
creme_de_marron

Messages : 595
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Capucine le Dim 21 Aoû 2011 - 22:03

Je ne crois pas que j'y mettais tout ça, sincèrement, quand je parlais de société sans travail... Mais pourquoi pas effectivement y réfléchir et mettre en commun nos idées ? bom
avatar
Capucine

Messages : 563
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 29
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Anaïs le Dim 21 Aoû 2011 - 22:24

Bonsoir tout je monde ! J'ai une idée : si on ouvrait un topic et chacun y mette ses idées et suggestions concrètes pour réaliser la société du bonheur ? sunny
avatar
Anaïs

Messages : 771
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 28
Localisation : Paris/Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Durga le Lun 22 Aoû 2011 - 7:28

Il faudrait commencer à ce que chacun cultive un esprit positif.
http://hippies-1973.forumactif.org/t64p15-pensee-du-jour#851
avatar
Durga
Admin

Messages : 2696
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Lun 22 Aoû 2011 - 10:59

Anaïs a écrit:Bonsoir tout je monde ! J'ai une idée : si on ouvrait un topic et chacun y mette ses idées et suggestions concrètes pour réaliser la société du bonheur ?
Il ne faut pas oublier une chose, c'est qu'il n'est pas seulement question de la "société", mais aussi de ce que chacun y fait.
Un autre forum que vous connaissez peut-être s'intitule :
Communauté hippie du web - Forum pour les hippies et tous ceux qui critiquent la société dans la non-violence.
Or la critique de la "société" n'était qu'un aspect du (des) discours hippies(s). Il y avait aussi le travail sur soi. Souvenons-nous que l'un des auteurs maîtres à penser des hippies était Alan Watts. Dans les bouquins d'Alan Watts, il n'est pas tant question de la "société" que du regard que chacun doit porter sur le monde. Et le monde dans son sens le plus large, pas seulement le monde social.
Et quand on lit Acid Test de Tom Wolf, il apparaît clairement que aussi bien Ken Kesey et ses Merry Pranksters que Timothy Leary et son entourage ne se préoccupaient pas de critiquer et encore moins changer la société.
De même Kerouac et les Beat ; sauf peut-être Ginsberg.
Je suis donc d'accord avec Durga :
Durga a écrit:Il faudrait commencer à ce que chacun cultive un esprit positif.

Et je connais un certain forum qui se prétend "hippie" (autre que celui que j'ai nommé plus haut) où c'est avant tout le fiel qui prévaut.



Dernière édition par Eon le Lun 22 Aoû 2011 - 11:58, édité 3 fois

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Lun 22 Aoû 2011 - 11:03

Anaïs a écrit:Bonsoir tout je monde ! J'ai une idée : si on ouvrait un topic et chacun y mette ses idées et suggestions concrètes pour réaliser la société du bonheur ?
Je suis donc d'accord avec le programme d'Anaïs, mais il faudrait peut-être plus modestement essayer de
mettre ses idées et suggestions concrètes pour réaliser du bonheur dans la société telle qu'elle est ?


Dernière édition par Eon le Lun 22 Aoû 2011 - 11:31, édité 1 fois

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Lun 22 Aoû 2011 - 11:23

Sur un autre topic, j'avais posé la question :
Qu'est-ce qui empêche un sdf de devenir un saddhu ?
Nous avons, avec les saddhus, l'exemple d'êtres dans le dénuement, et qui ont cherché le dénuement, pour parvenir à un certain regard sur le monde et l'existence. Dans notre société, des êtres malheureusement sont aussi dans le dénuement, mais ils ne l'ont pas cherché. Et ils ne donnent vraiment pas l'impression d'y voir un avantage...
L'approche mentale face à une situation sociale est donc déterminante.

Il conviendrait aussi de ne peut-être pas confondre "société" et "vie sociale". Il existe des comportements collectifs qui ne me paraissent pas dictés par la "société", les lobbies, les multinationales. La survalorisation du sport, l'hystérie du football, la presse people, l'hégémonie du polar à la TV me semblent être de bons exemples de comportements moutonniers qui viendraient de la population elle-même sans qu'on cherche à les lui imposer. Ce seraient plutôt, me semble-t-il, les marchands qui répondraient à une demande initiale. Il faudrait peut-être éviter de toujours voir les choses en termes d'une population sans désirs initiaux et que la "société" (sous-entendu : les "riches", les "puissants", le "pouvoir", les "lobbies", les "multinationales"...) pétrirait comme de la glaise. Il y a aussi des demandes venant de la population elle-même.


Dernière édition par Eon le Mar 23 Aoû 2011 - 10:36, édité 1 fois

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Lun 22 Aoû 2011 - 11:52

creme_de_marron a écrit: Il est question quand on parle de travail, du travail salarié, du salariat et on devrait plutôt dire "abolissons le salariat" !
Bonjour Cream,

Je comprends mieux.
C'est vrai que nous sommes dans une vie sociale qui valorise le "faire" au détriment de l'"être".
Même pendant leurs congés, tant de personnes cherchent à faire des choses, de la randonnée, descendre des rivières en kayak... Pour échapper à "l'ennui". Peut-on faire rien - je ne dis pas "ne rien faire" - peut-on faire rien - considéré comme une chose positive - et ne pas ressentir cela comme de l'ennui ? A mon sens, oui.
Un exemple de cette idéologie de l'âge du "faire". A une époque, des mendiants réalisaient de grands dessins avec des craies de couleur sur les trottoirs. Et combien de fois j'ai entendu des passants se dirent entre eux : "Au moins, il essaie de faire quelque chose". Qu'importe que le dessin n'ait eu aucune valeur artistique, ils n'en parlaient même pas, l'important était que le gars ait accompli une action, quelle qu'elle soit. Et c'était souvent la condition pour qu'ils donnent quelque chose au mendiant !
Autre exemple significatif : la définition du mot "loser" dans Wiki :
personne ayant particulièrement échoué socialement ou professionnellement.
Mais si quelqu'un a particulièrement réussi "socialement ou professionnellement" mais n'a par ailleurs aucune culture, aucune représentation intéressante du monde et de l'existence, et a la cervelle encombrée de croyances absurdes, ce n'est pas un loser ?
Et si à l'inverse quelqu'un n'a pas spécialement réussi "socialement ou professionnellement" mais possède une culture brillante, et a su développer un regard passionnant sur le monde, c'est vraiment un loser ?
Il y a aussi cette habitude de demander à quelqu'un "Vous faites quoi, dans la vie ?" pour dire "Vous exercez quelle profession ?" comme si c'était cela forcément le plus important, ou le plus significatif. Combien de personnes accomplissent la profession ou occupent le poste qu'ils auraient vraiment souhaité ?






Dernière édition par Eon le Jeu 25 Aoû 2011 - 12:57, édité 1 fois

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Durga le Mar 23 Aoû 2011 - 7:19

Je me sens proche de tout ce que tu dis...
avatar
Durga
Admin

Messages : 2696
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  creme_de_marron le Jeu 25 Aoû 2011 - 11:49

Eon, oui, je suis d'accord avec toi la société n'est rien d'autre (en principe) que ce que chacun y fait et les relations les uns avec les autres qui en découlent. Et l'Etat qui est (normalement) là, entre autres, pour "réguler" les tensions inévitables. Mais qu'est-ce que la société dans une dictature ? Je vais me mettre à lire Alan Watts que je ne connais pas bien. Merci.
Tout à fait d'accord avec toi aussi sur la valorisation du faire (les exemples que tu as cités sont très parlants, le cas des vacances "actives") mais aussi l'avoir sur l'être.
Il faudrait approfondir également la question que tu poses en final, celle de la "demande", car je ne suis pas sûre que celle-ci ne soit pas adroitement suscitée malgré tout par le pouvoir de subjugation (Vance Packard). Hitler et le peuple par exemple. Qui était maître de l'autre ?
Merci pour tes contributions toujours intéressantes qui amènent à réfléchir.
avatar
creme_de_marron

Messages : 595
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  creme_de_marron le Jeu 25 Aoû 2011 - 12:00

Nous avons, j'ai intitulé ce topic "Utopies", nous demandant ce que nous avions fait de celles qui nous avaient fait rêver il y a maintenant quelques années. Je voudrais n'avoir pas laissé pu croire que ces idées étaient intrinsèquement des utopies comme on l'entend dans le langage courant. Ceux qui me connaissent ici savent qu'il y a une lutte que je porte depuis longtemps c'est celui de la justice et de la condition pénitentiaire. Très souvent nous réclamions "l'abolition de la prison", en tous cas la mise en oeuvre des conditions qui minimisent le risque de criminalité et en tout état de cause des conditions humaines, dignes, respectueuses de détention. "Tu veux une prison sans barreau où les détenus font ce qu'ils veulent ?" Oui. "Ce n'est pas possible !" Non, bien sûr, ce n'est pas possible, mais ce genre d'établissement existe malgré tout aujourd'hui en Norvège. Utopies...
avatar
creme_de_marron

Messages : 595
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Jeu 25 Aoû 2011 - 12:54

creme_de_marron a écrit: Je vais me mettre à lire Alan Watts que je ne connais pas bien.
Bonjour Cream,

Je ne crois pas que cela en vaille la peine.
Je le citais parce qu'à l'époque, il était (très ?) lu.
Mais aujourd'hui ??? A mon avis, pas d'un grand intérêt...
Sauf sans doute Joyeuse cosmologie, document intéressant sur l'acide,
tout comme LSD mon enfant terrible d'Albert Hofmann.

Eon

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  hipnik le Jeu 25 Aoû 2011 - 22:56

Anaïs a écrit:Bonsoir tout je monde ! J'ai une idée : si on ouvrait un topic et chacun y mette ses idées et suggestions concrètes pour réaliser la société du bonheur ? sunny

Anaïs, oui tu as raison : rie n'est plus important que le bonheur et avant tout de ceux qui sont autour de nous, de ceux qu'on aime...
avatar
hipnik

Messages : 1449
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Ven 26 Aoû 2011 - 11:33

creme_de_marron a écrit:Tout à fait d'accord avec toi aussi sur la valorisation du faire (...) mais aussi l'avoir sur l'être..
Bonjour Crème,

Je lis dans le dernier Philosophie-magazine (n° 51, juillet-août 2011, p. 62) un entretien de Peter Handke :
La journée réussie, il me semble qu'elle consiste en une bataille entre le vide heureux et l'action heureuse. Je me méfie de l'attitude de Faust, qui veut être actif et recherche son bonheur dans l'activité. Je ne crois pas que la journée réussie puisse être entièrement consacrée à l'action
.
Il y a sans doute un équilibre à trouver entre "faire" et "être".
Quant à l'"avoir"... il est très critiqué.
Mais personnellement, je m'en satisfais assez bien :
avoir une bibliothèque, une discothèque, une vidéothèque,
que j'augmente sans cesse,
et un PC et un accès à Internet.
Dans quelle mesure l'"avoir" enrichit-il ou s'oppose-t-il à l'"être" ?
Pour ma part, je suis aujourd'hui bien loin de pouvoir être un saddhu.

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Capucine le Dim 4 Sep 2011 - 18:48

Bon où en est-on de nos utopies ?
avatar
Capucine

Messages : 563
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 29
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Anaïs le Jeu 8 Sep 2011 - 22:02

Quelles seraient les conditions à réunir pour que VOUS soyez heureux ?
avatar
Anaïs

Messages : 771
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 28
Localisation : Paris/Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  neo-codion le Ven 9 Sep 2011 - 14:52

ça c'est encore un truc qui m'agace prodigieusement : qu'on veuille comme de vulgaires communistes qui voulaient eux changer rien de moins que changer la vie, changer l'homme comme si l'homme était capable du moindre changement. Si c'était le cas nous vivrions au pardis depuis le temps ! L'homme est un animal fini et limité. C'est même sa définition. Tout juste puis-je concéder qu'il peut seulement, parfois, continir un temps ses démons.
C'est toujours en proclamant la naissance de l'homme changé, l'homme nouveau, que s'annoncent tous les totalitarismes. Il y a certainement un profond mépris à ne pas vouloir considérer l'homme tel qu'il est, à le vouloir en perpétuelle évolution.
Et ceux qui ne changent pas, ou n'évoluent pas, les hommes anciens, on en fait quoi ?
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Ven 9 Sep 2011 - 17:18

Ca ne répond pas vraiment à la question d'Anaïs.
On peut se poser la question d'Anaïs dans le cadre de notre société,
sans parler de la changer, et encore moins de changer "l'homme".

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Sam 10 Sep 2011 - 11:05

Anaïs a écrit:Quelles seraient les conditions à réunir pour que VOUS soyez heureux ?
J'aurais tendance à penser qu'il convient de procéder par étapes,
et différencier des catégories de conditions :
- les conditions matérielles ;
- les conditions physiologiques ;
- les conditions psychologiques.

Et parmi les conditions psychologiques :
- celles qui n'impliquent que soi ;
- celles qui impliquent autrui.

Dans le sentiment très subjectif de bien-être,
un paramètre intervient sans doute pour une (grande) part : l'âge.
J'en discutais récemment avec une amie,
et nous nous sommes rendu compte que nous partagions un point de vue identique :
ce n'est pas à l'adolescence, ni même vers 20-25 ans
que l'on se sent le mieux dans son existence, mais plus tard,
et de plus en plus à mesure que l'on avance en âge.
C'est plus tard que l'on apprécie le mieux le présent,
les perceptions de l'environnement, la conscience de l'instant.


Dernière édition par Eon le Sam 10 Sep 2011 - 18:03, édité 1 fois

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  neo-codion le Sam 10 Sep 2011 - 17:28

Eon a écrit:Ca ne répond pas vraiment à la question d'Anaïs.
.
Pardon, je ne répondais pas à Anaïs, juste un coup de gueule... Very Happy
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Eon le Mar 27 Sep 2011 - 11:10

Anaïs a écrit:Quelles seraient les conditions à réunir pour que VOUS soyez heureux ?

Quelques références :
- Sciences et avenir n° 760, juin 2010 : "Ce que la science nous apprend du bonheur" ;
- Sciences humaines n° 75, août-septembre 1997 : "Le bonheur - De la philosophie antique à la psychologie contemporaine" ;
- Sciences humaines n° 184, juillet 2007 : "Les lois du bonheur - Philosophie et psychologie du bien-être" ;
- Philosophie magazine n° 14, novembre 2007 : "Le bonheur sur mesure".

Deux livres de Pierre Hadot :
- N'oublie pas de vivre - Goethe et la tradition des exercices spirituels (Albin Michel) ;
- Exercices spirituels et philosophie antique (Albin Michel).

Le "bonheur", je ne sais pas très bien ce que c'est. Peut-il être le même pour tout le monde ? Cela m'étonnerait.
Peut-il être un état permanent ? Ou juste une succession d'états de plaisir ? Je n'en sais rien.
Il y a naturellement quelques conditions préalables. Tout le monde ne trouve pas sa satisfaction dans le dénuement comme les saddhus.
Il doit y avoir sans doute, au départ, quelques exigences initiales : tranquillité du côté des finances, de la santé, des soucis d'ordres divers ; en clair, être dans un certain état de tranquillité du corps et de disponibilité de l'esprit. Cela peut sembler évident, mais encore convient-il sans doute de le rappeler.
Personnellement, je parlerais plutôt de "jouissance du fait d'être".
Dans ma pratique personnelle, cela passe principalement par la façon de regarder le monde et l'existence.
Apprendre à façonner son regard.
Mais peut-être cela nous éloigne-t-il de la notion de départ, l'utopie.
A moins que ce soit cela, véritablement, l'u-topie (en grec : le "non-lieu", le "nulle part") :
chercher cette "u-topie" derrière ses propres rétines, et non dans le monde.


Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  neo-codion le Mer 5 Oct 2011 - 18:26

Quand on parle d'utopie ou du bonheur de tous, on ne parle pas du bonheur individuel et hédoniste. L' Etat n'a pas à mettre son nez là-dedans. En revanche, il se doit, c'est même sa raison d'être, et la seule, de garantir le bonheur collectif dont parle Lacan et dans lequel va pouvoir s'exprimer pleinement le bonheur de chacun. C'est à dire garantir les conditions du bonheur collectif qui favorisera l'épanouissement complet de la personne:
-le droit à l'éducation et à la culture
-la liberté d'expression, de circulation, de communication et toutes les libertés individuelles, à la sécurité, au logement
-le droit à la santé, et à l'accès aux soins
-le droit au travail, ou à ne pas travailler (le droit à la paresse)
-le droit à avoir une vie de famille, à une vie intime et sexuelle y compris pour les vieux, les moches les pauvres, les malades, les handicapés et les détenus.
-le droit aux loisirs,
etc...
C'est le bien commun.
Enfin, l'Etat n'a pas à garantir le droit à la propriété si celui-ci n'est pas soumis au bien-commun.
La propriété doit TOUJOURS être soumise au bien commun. En l'absence de satisfaction du bien-commun, on peut dire avec Proudhon : "la propriété c'est le vol !"
Pour moi, le seul régime capable de garantir ce bien-commun c'est la monarchie absolue et héréditaire de droit divin.

avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonheur

Message  neo-codion le Lun 13 Fév 2012 - 18:11

"Dans une société organisée autour de l'intérêt du plus grand nombre, le bonheur privé devrait être aussi accessible à chacun, au même titre que le toit, la nourriture et les soins. Et comme toutes les nécessités vitales, il ne devrait jamais être suspendu à cette forme de mort à crédit qu'est l'espérance."
Marcela Iacub

En cette période électorale, les candidats devraient se rappeler qu'un gouvernant ne doit s'occuper de rien d'autre que du bonheur des gouvernés. C'est même son seul boulot !

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Bâtisseurs d'Utopies

Message  hippium le Dim 15 Avr 2012 - 9:57

Une liste de toutes les utopies : http://batisseurs.utopies.free.fr/index.html et un livre d'Emmanuel-Yves Monin



(pour se procurer ce livre : http://e.y.monin.free.fr/ )

hippium

Messages : 1662
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utopies

Message  Jean-Luc le Ven 3 Aoû 2012 - 18:52

C'est dommage que ce forum ne soit pas repris !
Juste une info : ce livre de René Dumont date de 1973 ! Youpi !


Jean-Luc
Admin

Messages : 2077
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 66
Localisation : Drôme

Voir le profil de l'utilisateur http://hippies-1973.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum