Une pure et dure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une pure et dure

Message  gauvin le Lun 30 Mai 2016 - 19:05

Bir Hakeim 10 juin 1942.
Deux semaines que la Première Division française Libre tiens ce fortin en plein désert de Libye et résiste aux assauts de quatre Division allemandes et une Italienne, aux 220 pièces d’artillerie allemandes ainsi qu’aux incessants bombardements de l’aviation des forces de l’axe.

Les conditions du combat sont extrêmes, ils se battent à un contre 10 et pourtant ils tiennent.

Le 10 juin au matin la 8me armée britannique réorganisée fait savoir à la 1re DFL que la résistance peut cesser.

Dans la nuit du 10 au 11 juin l’essentiel de la division sous les ordres du Général Koenig parvient à rompre l’encerclement et les champs de mines pour rejoindre les forces britanniques.

En pleine nuit sous les tirs croisés des feux allemands et italiens la Jeep du général zigzague dans le désert pour ouvrir la voie au 2800 combattants de la division.

Jusque là rien que du très normal.
Et pourtant….
Singularité il y a.

Au volant de la Jeep de Koenig. se trouve l’Adjudant Susan Travers.

Susan est anglaise et elle a 34 ans ;
Fille d’un amiral elle aurait pu devenir une championne de tennis. Elle a préféré rejoindre les volontaires féminines de la France Libre à De Gaulle.
Chauffeur-Infirmière elle participe à la campagne de Syrie au cours de laquelle les français fidèles au gouvernement de Vichy combattent leurs concitoyens des Forces françaises libres, Afrique du Nord, Dakar, Dahomey, Congo.
Peu farouche avec les messieurs elle obtient une affectation dans la 13me demi brigade de la Légion Etrangère et se retrouve tout de suite chauffeur ambulancière.

Seule femme au milieu de 2800 hommes elle collectionne les aventures avant de tomber amoureuse du Légionnaire Lieutenant colonel Amilakvari tué au combat quelques mois plus tard. Elle le remplacera par le Général Koenig qui met fin à leur histoire en 1945.

Mascotte du régiment, petite ou grande sœur, confidente, protégée, voire maman pour les soldats les plus blessés ou à l’agonie, Susan Travers jouera tout les rôles.

Celui qu’elle tiendra sans doute le mieux est celui de Légionnaire, blessée à plusieurs reprises elle survivra aux multiples avatars réservés généralement aux hommes de guerre.
Italie, Provence, Alsace, elle est de toutes les batailles

Tous ceux qui l’ont connu confirment l’immense admiration dont elle faisait l’objet pour tous ces compagnons qui la considéraient comme leur égale.

Elle servit ensuite en Indochine et quitta définitivement l’armée en juin 1947, après son mariage avec un légionnaire, l’adjudant-chef Schlegemilch.

Susan Travers est à ce jour la seule femme régulièrement immatriculé sur les registres de la Légion Etrangère.

Elle écrira ses mémoires à 90 ans, "Tant que dure le jour".
Décédée le 18 juin 2003.
avatar
gauvin

Messages : 31
Date d'inscription : 23/02/2016
Age : 66
Localisation : tautavel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum