Le livre que vous venez de terminer

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le livre que vous venez de terminer

Message  Jean-Luc le Sam 10 Sep 2011 - 17:57

Ici vous pouvez parler du livre que vous venez de lire ou simplement en donner le titre et l'auteur si vous êtes paresseux, mais c'est mieux de dire si ça vous a plu

Jean-Luc
Admin

Messages : 2075
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 65
Localisation : Drôme

Voir le profil de l'utilisateur http://hippies-1973.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Jim le Ven 30 Sep 2011 - 19:47

Je suis en train de finir la biographie de Jim Morrison, "Personne ne sortira vivant d'ici". Très bon bouquin, on en apprend beaucoup sur cet "extra terrestre" parmi les Hommes. Je le recommande à tous Smile
avatar
Jim

Messages : 14
Date d'inscription : 28/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mon village à l'heure allemande

Message  zazoue le Lun 17 Oct 2011 - 20:32

Sur les conseils de mon frère aîné, j'ai découvert un très grand écrivain, mort en 1979, Jean-Louis Bory à travers son premier roman, un chef d'oeuvre, Mon village à l'heure allemande pour lequel il a eu le Prix Goncourt 1945. C'est, pendant l'Occupation, peu de temps avant le Débarquement, l'histoire de Jumainville, petit village de Normandie, qui ne fut jamais occupé et dont les habitants, des personnages hauts en couleurs, nous sont présentés , entre les faux-résistants et les faux collaborateurs, en une galerie de portraits. Entre Jean Dutour et Marcel Aymé. Very Happy
Un chef d'oeuvre au style flamboyant. flower flower
avatar
zazoue

Messages : 213
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 23
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  hippium le Mar 18 Oct 2011 - 15:18

Jean-Louis Bory (1919-1979) est très représentatif et emblématique de l'intellectuel des années 60-70 dont il fut un personnage hyper médiatisé incontournable et une personnalité attachante, complexe et paradoxale. Elève extrêmement brillant, c'est très jeune qu'il publie son tout premier roman, Mon village à l'heure allemande, (allusion au fait que les allemands appliquèrent en France occupée l'heure légale de Berlin) qui connut un très grand succès et obtint le Prix Goncourt 1945 et la reconnaissance et le soutien de Colette et du monde des lettres.
Très engagé à gauche, il soutient avec Aragon les luttes anticoloniales et le Mouvement pour la Paix. Cependant, cela ne l'empêche pas de proclamer son admiration pour Céline et culiver des amitiés avec des écrivains très à droite (voire d'extrème droite) comme Jacques Chardonne. Dans les années 60, il fut l'un des grands critiques littéraires et cinématographiques, parfois très redouté dans ses jugements, toujours exact et écouté. Il défendra en particulier un certain cinéma "intellectuel de gauche", celui de Pasolini, ou celui du Tiers Monde, tirera à boulet rouge sur le cinéma populaire français "de droite" notamment Claude Sautet et Claude Lelouche.
Remarquable et redoutable débatteur, il fut dans la décennie 70 l'invité obligé des émissions d'opinion de la radio et surtout de la télévision où il faisait toujours le show, et jouait le rôle du ludion provocateur parfois outrancier et également le porte drapeau virulent de la cause homosexuelle. Cette image finit par occulter auprès du public le grand écrivain qu'il était ou celui qu'il n'avait eu de cesse de rêver d'être. Dépressif depuis longtemps, il se tirera une balle de revolver dans la tête une nuit de juin 1979.

hippium

Messages : 1639
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  hippium le Mar 18 Oct 2011 - 15:50

Tu as dû mal lire mademoiselle zazoue ! Jumainville n'est pas situé en Normandie, mais en Beauce, près de Chateaudun en Eure et Loire. Very Happy

hippium

Messages : 1639
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  zazoue le Mar 18 Oct 2011 - 20:56

ouais je m'ai trompée mondamoizeau. Toutes mes confuses ! flower flower
avatar
zazoue

Messages : 213
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 23
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Hippy73 le Mar 25 Oct 2011 - 17:46

De K. et B. Jackson (illustrations de Tenggren) : "Pouf-Patapouf l'éléphant" - Editions des Deux Coqs d'Or
Un petit éléphanteau appelé Pouf-Patapouf se promène dans la jungle et s'y perd. Il rencontre d'abord Zazou le perroquet avec lequel il se lie d'amitié. Après de nombreuses péripéties Pouf-Patapouf tombe sur un lion affamé et menaçant. Mais tout se terminera bien par une danse des éléphants !
avatar
Hippy73

Messages : 351
Date d'inscription : 19/08/2011
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  mimi pinçon le Ven 18 Nov 2011 - 22:50

Internet rend-il bête ? Par Nicholas Carr (Robert Laffont)
Tout a changé avec Internet ! Vous aviez l'habitude de lire tranquillement et de façon linéaire un livre sur lequel vous portiez toute votre attention. A présent, vous zappez de page en page tout en étant bombardés de messages, parfois d'alertes vous informant qu'un mail vient de vous arriver ou qu'une nouvelle récente vient de mettre un blog ou un site à jour. Que se passe-t-il alors dans notre esprit ? Jusqu'à très récemment, la capacité à se concentrer dans la lecture, pour tout apprentissage , a été au coeur de notre mode d'éducation. Que va-t-il se passer maintenant que des professeurs d'université, même en littérature, ne parviennent même plus à faire lire leurs étudiants (Guerre et Paix ou A la recherche du temps perdu, c'est bien trop long). Internet va-t-il nous rendre stupides, comme le laissent entendre certaines études scientifiques ?
320 pages - 20 euros
avatar
mimi pinçon

Messages : 1056
Date d'inscription : 18/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Eon le Sam 19 Nov 2011 - 8:49

Bonjour Mimi Pinçon,

Bienvenue à bord.

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Eon le Sam 19 Nov 2011 - 8:51

Bonjour,

Dans le dernier numéro de Philosophie magazine (n° 54), une belle enquête sur le monde rural et son évolution durant ces dernières décennies.
A lire chez le marchand de journaux ou en bibliothèque, ou à acheter si vous avez 5,50 € qui vous déforment les poches.

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  hippium le Lun 26 Déc 2011 - 9:04

« Il avait été dans une secte lui aussi, jusqu'à l'âge de seize ans. Une secte biblique qui autorisait le lesbianisme et l'inceste et prohibait le couple. Le gourou avait fait des recherches personnelles et a eu des révélations sur la question.
- Ma mère se faisait lécher la chatte en public... tu vois ?
- Elle était sympa, ta mère ?
- C'était l'époque. »

Olivier Maulin, En attendant le roi du monde. (2006)


hippium

Messages : 1639
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Olivier Maulin

Message  Jean-Luc le Lun 26 Déc 2011 - 12:20

Né en 1969, Olivier Maulin a eu sa prime enfance bercé par des parents hippies, hippies qu'il brocarde aujourd'hui volontiers. Son dernier livre, par exemple, sorti il y a trois mois et intitulé Les lumières du ciel (chez Balland) évoque, de nos jours, un vendeur de sapin hallal qui échoue dans l'une des dernières communautés hippies des Cévennes et dont les membres semblent tout droit sortis de 1973.

Jean-Luc
Admin

Messages : 2075
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 65
Localisation : Drôme

Voir le profil de l'utilisateur http://hippies-1973.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Durga le Mer 28 Déc 2011 - 7:59

vendeurs de sapin hallal ?
avatar
Durga
Admin

Messages : 2661
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Jim le Dim 8 Jan 2012 - 13:34

J'ai finis Notre Dame de Paris il y a une semaine. Un des meilleurs livres que j'ai lu, du Hugo quoi. Smile

Là je suis sur Roméo et Juliette, j'ai eu un peu de mal au début car c'est nettement moins joli en Français que dans la langue originale, mais les traducteurs ont tout de même fait du très bon boulot!

study
avatar
Jim

Messages : 14
Date d'inscription : 28/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Jean-Luc le Dim 8 Jan 2012 - 14:06

Ah Hugo ! Et Shakespeare !

Jean-Luc
Admin

Messages : 2075
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 65
Localisation : Drôme

Voir le profil de l'utilisateur http://hippies-1973.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  hippium le Mar 10 Jan 2012 - 19:16

Dans son livre "Artistes sans oeuvres", Jean-Yves Jouannais recense tous les artistes rêveurs qui ne passèrent jamais à l'acte de création et ne laissèrent aucune oeuvre hormis leurs rêves et parfois quelques notes, à l'instar du fameux Bartleby de Melville. Sauf que là, il s'agit de vraies vies...
Jean-Yves Jouannais "Artistes sans oeuvres/ (I would prefer not do)" Editions Gallimard - verticales / phase deux (2009, réédition)

hippium

Messages : 1639
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Chinoise

Message  creme_de_marron le Dim 15 Jan 2012 - 11:10

Anne Wiazemsky qui brandissait le petit livre rouge de Mao dans La Chinoise de Godard et à laquelle on s'identifiait vient de sortir un livre "Une année studieuse" (Gallimard) où elle raconte son grand-père François Mauriac, ses rencontres, le philosophe Francis Jeanson qui lui donna des cours de rattrapage pour passer le bac, Cohen-Bendit à Nanterre qui lui courait après en criant "solidarité des rouquins !", Robert Bresson (son premier rôle dans Au hasard Balthazar), Pasolini, Garrel et surtout Godard avec qui elle se maria très jeune et très vite. Une plongée dans la France pré-Mai 68.
avatar
creme_de_marron

Messages : 595
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Euhlain le Dim 26 Fév 2012 - 9:35

Je viens de terminer "Deux étés" d'Erik Orsenna, jolie qualité d'écriture comme toujours pour une jolie histoire sans prétention mais une agréable description de personnages atypiques.

Juste avant j'avais lu "La vie en sourdine" de David Lodge, excellent bouquin traitant des effets de la perte d'audition chez un prof d'université qui se voit peu à peu mis à l'écart de la vie ordinaire...les mille et une tracasseries de ce handicap sont traités avec humour et beaucoup de pertinence; le livre démarre plutôt dans le cocasse avec ce rendez-vous que le prof a donné à une fille à qui il a parlé pendant une heure sans quasiment rien entendre (les piles de son appareil étaient mortes, il a simulé de comprendre à coups de "en effet..."); il ne sait ni son nom, ni pourquoi ils ont rendez-vous !

On bascule ensuite vers quelque chose de plus profond avec la relation avec son père, et tout s'enchaîne avec beaucoup de fluidité, un livre qu'on a du mal à lâcher, loin des tics d'écriture modernes et racoleurs qui nous imposent des suspenses ménagés à chaque fin de chapitre. Là, c'est juste le plaisir de lire qui prime.
Très jolie surprise !
avatar
Euhlain

Messages : 63
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 48
Localisation : Urrugne, Pays Basque

Voir le profil de l'utilisateur http://euhlain.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Hippy73 le Dim 18 Mar 2012 - 8:52

Souvenirs de la maison des fous de Paul Eluard, illustrations : Gérard Vulliamy Editeur : Seghers , 28,50 euros



Novembre 1943. Menacé pour ses activités clandestines, Paul Eluard doit quitter Paris. Il trouve refuge chez Lucien Bonnafé, médecin directeur de l'asile public de Saint-Alban. Malgré l'Occupation, il souffle alors un vent de liberté et d'humanisme en ce lieu perché sur la Margeride, à neuf cents mètres d'altitude. Eluard passera des mois caché parmi les aliénés. Profondément bouleversé par son séjour à Saint-Alban, Eluard écrit ce long poème composé d'un prologue, de six portraits et d'un épilogue, qui restitue la mémoire encore vive de ses rencontres avec les fous. Empreint d'une sincère empathie, ce texte fait résonner l'écho de voix distinctes : celle du poète face au mystère impénétrable de l'esprit perdu, 'chantant la mort sur les airs de la vie ', ou celle des fous en proie à des hallucinations, à des absences ou de rares éclairs de lucidité. Dorant l'été 1945, Cécile, la fille d'Eluard, se rend à son tour à Saint-Alban accompagnée de son futur mari, le peintre Gérard Vulliamy. Vivant au milieu des aliénés - une expérience qui, disait-il, avait pour toujours changé son regard sur les autres -, Vulliamy fait leur portrait. Ce livre donne à voir, face au poème d'Eluard, ses dessins au trait, offrant ainsi un dialogue des plus poignants et des plus réalistes. Ce très beau poème-objet a été imprimé en 1946 à 786 exemplaires dans la collection 'De Vrille ', aux Editions Pro Francia. Epuisé depuis des décennies et aujourd'hui réédité dans un esprit fidèle, il est ici enrichi d'une postface et de dessins inédits.
avatar
Hippy73

Messages : 351
Date d'inscription : 19/08/2011
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  zazoue le Jeu 29 Mar 2012 - 23:26

Je viens de relire les Amours Nomades d'Isabelle Eberhardt, tout petit recueil de courtes nouvelles évoquant ses voyages en Algérie, au Maroc et en Tunisie vers 1900. Elle aima avec passion les peuples de ces pays dont elle prit la langue, la religion et le mode de vie. Elle épousa Slimane Ehnni dont elle fut à la fois, la femme, la maîtresse, l'amante, le copain, la soeur, la véritable âme-soeur...
On trouve ce livre en Folio 2€
avatar
zazoue

Messages : 213
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 23
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Euhlain le Ven 30 Mar 2012 - 7:04

J'ai fini il y a peu de temps la série des "1Q84", absolument fabuleux.
avatar
Euhlain

Messages : 63
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 48
Localisation : Urrugne, Pays Basque

Voir le profil de l'utilisateur http://euhlain.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Harry Crews

Message  Muddy_le_hobo le Mar 3 Avr 2012 - 19:23

Ce n'est pas un livre que je viens de terminer, "Des mules et des hommes", il y a longtemps que je l'ai lu mais son auteur, Harry Crews vient de mourir à 76 ans.
Harry Crews est devenu un romancier américain, après une vie de bourlingueur, marines en Corée à 17 ans, vagabond sillonant sans un sou les routes de l'Amérique, partageant sa vie avec les freaks et tous les ratés de la vie à qui il voue une infinie tendresse, c'est le romancier des paumés, des éternels perdants, tous les marginaux et les désespérés oubliés du grand rêve américain.
Son oeuvre est à la fois violente, ironique, humoristique, gothique et désespérée.
On trouve ses traductions françaises chez Gallimard (Série Noire) :
Le Chanteur de Gospel (1995)
Des mules et des hommes (récit autobiographique, 1997) dont on dit qu'il est le meilleur livre de la littérature américaine contemporaine et pour lequel Crews a choisi de mettre en exergue une phrase de David Shelley : "Survivre est suffisant comme triomphe"
Le Roi du K.O. (1999)

Muddy_le_hobo

Messages : 168
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  zazoue le Mer 4 Avr 2012 - 19:05

"La Mort de Radiguet" de Yukio Mishima, cette nouvelle évoque la liaison de Raymond Radiguet, jeune météore de la littérature d'une précocité encore plus incroyable que celle d'un Rimbaud, avec Jean Cocteau. Lorsqu'ils se rencontrent, Radiguet à 14 ans, Cocteau 30. Ils vivront ensemble jusqu'à la mort de Radiguet en 1923, à l'âge de 20 ans,
Yukio MIshima, l'un des écrivains japonais les plus connus, est célèbre, outre pour son oeuvre littéraire mondialement reconnue et pour son goût pour les garçons, pour s'être suicidé (hara-kiri) en direct devant les caméras de télévision, après avoir vainement tenté, avec sa propre milice privée, de soulever l'armée japonaise et de fomenter un coup d'état à Tokyo en 1970.
Yukio Mishima, La Mort de Radiguet, nouvelle, édition bilingue, Gallimard, collection "Du monde entier" flower flower


Dernière édition par zazoue le Mer 4 Avr 2012 - 19:07, édité 1 fois
avatar
zazoue

Messages : 213
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 23
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  zazoue le Mer 4 Avr 2012 - 19:06

Et je commence un court roman d'Alice Ferney : Grâce et dénuement"... flower flower
avatar
zazoue

Messages : 213
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 23
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le livre que vous venez de terminer

Message  Durga le Sam 7 Avr 2012 - 9:23

" N'est-ce pas dans l'amour que se trouvent les plus purs éléments de beauté que nous puissions offrir à l'âme ? Il existe des êtres qui s'aiment ainsi dans la beauté. Aimer ainsi, c'est perdre peu à peu le sens de la laideur ; c'est devenir aveugle à toutes les petites choses et ne plus entrevoir que la fraîcheur et la virginité des âmes les plus humbles. Aimer ainsi, c'est ne plus même avoir besoin de pardonner. Aimer ainsi, c'est ne plus rien pouvoir cacher parce qu'il n'y a plus rien que l'âme toujours présente ne transforme en beauté. Aimer ainsi c'est ne plus voir le mal que pour purifier l'indulgence et pour apprendre à ne plus confondre le pécheur avec son péché. Aimer ainsi, c'est élever en soi tous ceux, qui nous entourent sur des hauteurs où ils ne peuvent plus faillir et d'où une action basse doit tomber de si haut qu'en rencontrant la terre elle livre malgré elle son âme de diamant. Aimer ainsi, c'est transformer sans qu'on le sache, en mouvements illimités, les intentions les plus petites qui veillent autour de nous. Aimer ainsi, c'est appeler tout ce qu'il y de beau sur la terre, dans le ciel et dans l'âme au festin de l'amour. Aimer ainsi c'est exister devant un être tel qu'on existe devant Dieu. Aimer ainsi c'est évoquer au moindre geste la présence de son âme et de tous ses trésors. Il ne faut plus la mort, des malheurs ou des larmes pour que l'âme apparaisse ; il suffit d'un sourire. Aimer ainsi, c'est entrevoir la vérité dans le bonheur aussi profondément que quelques héros l'entrevirent aux clartés des plus grandes douleurs. Aimer ainsi, c'est ne plus distinguer la beauté qui se change en amour de l'amour qui se change en beauté. Aimer ainsi, c'est ne plus pouvoir dire où finit le rayon d'une étoile et où commence le baiser d'une pensée commune. Aimer ainsi, c'est arriver si près de Dieu que les anges vous possèdent. Aimer ainsi, c'est embellir ensemble la même âme qui devient peu à peu l'ange unique dont parle Swedenborg. Aimer ainsi, c'est découvrir chaque jour une beauté nouvelle en cet ange mystérieux, et c'est marcher ensemble dans une bonté de plus en plus vivante, et de plus en plus haute. — Car il y a aussi une bonté morte qui n'est faite que de passé ; mais l'amour véritable rend inutile le passé et crée à son approche un inépuisable avenir de bonté sans malheurs et sans larmes. Aimer ainsi, c'est délivrer son âme et devenir aussi beau que son âme délivrée. « Si dans l'émotion que doit te causer ce spectacle, dit à propos de choses analogues le grand Plotin qui de toutes les intelligences que je connais est celle qui s'approcha le plus près de la divinité, si dans l'émotion que doit te causer ce spectacle tu ne proclames pas qu'il est beau, et si, plongeant ton regard en toi-même, tu n'éprouves pas alors le charme de la beauté, c'est en vain que dans une pareille disposition tu chercherais la beauté intelligible ; car tu ne la chercherais qu'avec ce qui est impur et laid. Voilà pourquoi, les discours que nous tenons ici ne s'adressent pas à tous les hommes. Mais si tu as reconnu en toi la beauté, élève-toi à la réminiscence de la beauté intelligible... »

Maurice Maeterlinck (1862-1949), écrivain belge (flamand) mais d'expression française, prix Nobel de littérature (1911), Le trésor des humbles (1902)
avatar
Durga
Admin

Messages : 2661
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum