Orient, pacotilles et sensualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Orient, pacotilles et sensualité

Message  oiseaulys le Lun 12 Sep 2011 - 13:54

Les Aventures de Hadji Baba de Don Weis (1954) avec John Derek, Elaine Stewart, et Amanda Blake
Un jeune barbier d'Ispahan pauvre mais astucieux et intrépide est aimé de la fille du Calife. Après de nombreuses aventures dont un combat avec les redoutables Amazones, il est fait prisonnier par celles-ci et torturé par la cruelle mais belle et sensuelle reine des Amazones Banah. Cela se terminera bien, bien sûr ! Masochisme, érotisme discret, et couleurs criardes à souhait.







avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ali Baba

Message  oiseaulys le Lun 12 Sep 2011 - 14:11

Ali Baba et les 40 voleurs de Jacques Becker (1954) d'après un conte des Mille et Une Nuits avec Fernandel, Henri Vibert et Samia Gamal.
Musique lancinante et envoutante de Paul Misraki, (remarquez notamment l'intégration des bruits de la ville et les cris des camelots dans la musique, au début, lors de la scène du marché aux esclaves) décors magnifiques de Georges Wakhévitch.
"Sésame ouvre toi !", tout le monde connait la formule magique. Les aventures d'Ali Baba dans un orient fleurant bon la Provence et l'aïoli avec les danses sensuelles de la belle Morgiane. Un numéro de Fernandel. Culte.


avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orient, pacotilles et sensualité

Message  Ria_Bartok le Lun 12 Sep 2011 - 18:17

oiseaulys a écrit:
Musique lancinante et envoutante de Paul Misraki, (remarquez notamment l'intégration des bruits de la ville et les cris des camelots dans la musique, au début, lors de la scène du marché aux esclaves)

Nino Ferrer utilise le même procédé dans sa belle chanson, l'une de ses plus belles, Chanson Pour Nathalie.

avatar
Ria_Bartok

Messages : 280
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Chaumont (Haute-Marne)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orient, pacotilles et sensualité

Message  Hippy73 le Mar 13 Sep 2011 - 20:26

C'est pas un côté "colonialisme" qui t'intéresse ?
avatar
Hippy73

Messages : 351
Date d'inscription : 19/08/2011
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Voleur De Bagdad

Message  oiseaulys le Jeu 15 Déc 2011 - 22:19

Le chef d'oeuvre kitsch de Michael Powell, Ludwig Berger et Tim Whelan (1940) avec le grand Conrad Veidt dans le rôle du méchant vizir, Sabu, June Duprez et John Justin, tourné à Londres, remake du film de Raoul Walsh de 1924 avec Douglas Fairbanks.
Toute la féerie de l'orient mystérieux et coloré, génie enfermé dans une bouteille, cheval mécanique et tapis volants, traîtres, cachots et grottes...
avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gunga Din

Message  neo-codion le Lun 23 Avr 2012 - 21:11

Moins connu que le mythique Les trois lanciers du Bengale Gunga Din est un film d'aventures glorifiant l'armée britannique en Inde. Ce film américain de George Stevens (1939) d'après Kipling, avec Cary Grant, Douglas Faibanks Jr et Joan Fontaine raconte le sacrifice d'un porteur d'eau indien, Gunga Din, pour empêcher les troupes anglaises de tomber dans l'embuscade tendue par une tribu en révolte. Toute la magie et l'exotisme de l'Inde sous le colonialisme anglais.


_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orient, pacotilles et sensualité

Message  Durga le Mar 24 Avr 2012 - 7:01

Dans ce cas, il y a Le tigre du Bengale et Le tombeau hindou de Fritz Lang...
avatar
Durga
Admin

Messages : 2695
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Goha, le simple

Message  Klondike le Mer 25 Avr 2012 - 18:45

Goha le simple est le premier film de Jacques Baratier, touné en Tunisie en 1957, sorti en 1959 après avoir reçu un prix au Festival de Cannes en 1958. Avec Omar Sharif et Claudia Cardinal dont ce sont les premiers rôles au cinéma et le magnifique Daniel Emilfork.
Il s'agit d'un conte oriental, mais plus que les Mille et Une Nuits, il fait référence à Nasreddine Hodja l'idiot dont la naïveté sert de révélateur de toute la noirceur de l'âme humaine, de la cupidité et de la vanité des hommes.
Un vieux "sage" apprend à ses dépend que lorsqu'on est âgé on ne prend pas impunément une très jeune épouse si on ne veut pas être cocu...




Goha et son ane.
avatar
Klondike

Messages : 439
Date d'inscription : 14/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les cinq gentlemen maudits

Message  Dr_Natural le Lun 2 Juil 2012 - 23:00

Les cinq gentlemen maudits de Julien Duvivier (1931) avec Harry Baur, René Lefebvre, Rosine Deréan, Robert Le Vigan...

À Moulay-ldriss, la ville sainte du Maroc, cinq gentlemen sont maudits par un sorcier qu'ils ont bousculé, parce que l'un d'eux voulait retirer le voile de la jeune fille qui l'accompagnait : ils mourront de mort violente avant la nouvelle lune... Midlock, ivre, tombe à la mer et se noie au cours d'une soirée. Woodland se tue à Berlin, au cours d'un meeting d'aviation.
Un billet anonyme fixe au millionnaire Le Guérantec un rendez-vous où lui sera expliqué le moyen de conjurer le mauvais sort. Mais sur les lieux, on trouve le corps de Lawson poignardé : Strawber, puis Le Guérantec doivent être successivement les prochaines victimes...
Strawber est surpris par Le Guérantec alors qu'il rédige une lettre annonçant son suicide : la cause en est une dette d'argent de plus d'un million à laquelle il ne peut faire face... Le Guérantec, sachant que tant que Strawber vivra, il n'aura rien à craindre, lui fait un chèque au porteur.
Le lendemain, dans les souks, Le Guérantec retrouve le sorcier et le suit dans une maison isolée; il surprend ainsi une conversation édifiante entre Midlock, Woodland et Strawber : c'est Lawson qui avait eu l'idée de la malédiction pour soutirer un chèque confortable au millionnaire. Midlock et Woodland ont simulé leur mort. C'est Lawson pris de remord, qui avait envoyé la lettre anonyme : Strawber voulait le supprimer, mais un rôdeur a fait le travail à sa place...

Des étonnantes scènes de nu de femmes au bain très osées pour l'époque...




avatar
Dr_Natural

Messages : 1685
Date d'inscription : 02/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orient, pacotilles et sensualité

Message  Klondike le Lun 2 Juil 2012 - 23:16

Excellent film, avec la troublante Rosine Deréan...

avatar
Klondike

Messages : 439
Date d'inscription : 14/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Laurel et Hardy

Message  Klondike le Dim 13 Jan 2013 - 11:59

Dans le genre "films orientalistes et coloniaux" (Morocco) Laurel et Hardy ont commis deux parodies aux scénarios assez proches d'ailleurs.
En 1939, Laurel et Hardy conscrits (The Flying Deuces) de A. Edward Sutherland. Suite à un chagrin d'amour de Hardy, les deux compères s'engagent dans la Légion Etrangère.
Il ne faut pas confondre ce film avec Les deux légionnaires (Beau Hunks) réalisé en 1931 par James W Horne
Films agréables...


Les deux légionnaires, moyen métrage (31 minutes) de 1931


Laurel et Hardy conscrits, long métrage (68 minutes) de 1939
avatar
Klondike

Messages : 439
Date d'inscription : 14/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orient, pacotilles et sensualité

Message  neo-codion le Dim 15 Sep 2013 - 18:56

La danse de Seetha dans le Tigre du Bengale de Fritz Lang


_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orient, pacotilles et sensualité

Message  neo-codion le Dim 15 Sep 2013 - 19:24

Autre danse dans Le Tombeau hindou de Fritz Lang


_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orient, pacotilles et sensualité

Message  Klondike le Lun 16 Mai 2016 - 17:00

En 1944 Arthur Lubin réalise une version très flamboyante d' Ali Baba et les Quarante Voleurs. L'histoire est très éloignée du conte des Mille et unes nuits : Ali Baba, calife déchu, se fait roi des voleurs pour organiser la résistance contre l'occupant mongol. Nous sommes en 1944. Mais le film est magnifique par son image et sa couleur. L'actrice Maria Montez devint l'épouse de l'acteur français Jean-Pierre Aumont.
Dix ans plus tard, Jacques Becker réalisera une version, avec Fernandel, plus fidèle à l'histoire originelle, pleine d'humour et de sensualité...

avatar
Klondike

Messages : 439
Date d'inscription : 14/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum