critiques de films

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trous de mémoire

Message  neo-codion le Sam 31 Déc 2011 - 17:26

Trous de mémoire (1985) de Paul Vecchiali avec Paul Vecchiali et Françoise Lebrun (sa compagne dans la vraie vie)
Dans un étrange jardin terrain vague, un homme donne rendez vous à son ancienne compagne pour tenter de la reconquérir... Fascinant, sublime et envoûtant.
Musique de Louis-Antoine Dornel (5 suites, pièces pour clavecin, dont la suite n° 2 par Catherine Caumont)

avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Eon le Sam 31 Déc 2011 - 18:09

neo-codion a écrit:
Incubus de Leslie Stevens (1965) est l'un des rares films tournés en espéranto ;
Il n'y en a certes pas eu beaucoup :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cin%C3%A9ma_esp%C3%A9rantophone#Longs_m.C3.A9trages_en_esp.C3.A9ranto
Mais ce n'est pas cela qui fait le charme de ce petit bijou d’expressionnisme.

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Martine Carol

Message  zazoue le Ven 6 Jan 2012 - 12:28

Parce que mon second prénom est Lola, toute petite j'avais aimé le personnage de Lola Montès, joué au cinéma, dans le film de Max Ophüls, par Martine Carol. Actrice aujourd'hui oubliée, Martine Carol fut à l'époque une immense star et un sex symbol même aux Etats-Unis où on la comparait à Marilyn Monroe; on l'appelait la Marylin Monroe Française.
Mon grand père l'a connue. Elle était dans le privée l'inverse d'une star, mais au contraire une femme très simple et timide qui ne rencontra jamais le vrai amour, et avait même une peur panique de la foule et du public. Elle se bourrait de médicaments pour supporter la pression de la célébrité. Elle mourut en 1967 à l'âge de 46 ans d'une crise cardiaque ou d'une overdose de médicaments. On n'a jamais su.
Parce que la presse avait révélé qu'elle avait été enterrée avec tous ses bijoux, sa tombe fut profanée.



La vraie Lola Montès :


flower flower


Dernière édition par zazoue le Ven 6 Jan 2012 - 19:10, édité 1 fois
avatar
zazoue

Messages : 213
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 23
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Eon le Ven 6 Jan 2012 - 15:28

zazoue a écrit:Parce que mon second prénom est Lola, toute petite j'avais aimé le personnage de Lola Montès,
Très grand film.
Et il y a aussi le film de Jacques Demy : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lola_(film,_1961)

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Dr_Natural le Ven 6 Jan 2012 - 15:31

Martine Carol fut surtout connue pour son rôle de Caroline Chérie d'après le Hussard Cécil Saint Laurent (Jacques Laurent)
Un site présente quelques photos rares de Martine Carol : http://sachatchenko.voila.net/Martine_Carol_nue.htm
avatar
Dr_Natural

Messages : 1685
Date d'inscription : 02/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Dr_Natural le Ven 6 Jan 2012 - 18:59

Lorsque la beauté naturelle d'une Bardot déboula dans les années 50, elle relégua très loin les beautés apprêtées et calculées des Marilyn Monroe et Martine Carol.
Vous connaissez la différence entre Marilyn Monroe et Brigitte Bardot ? Marilyn, il lui fallait trois heures pour être belle devant la caméra. Brigitte Bardot juste trois minutes !
avatar
Dr_Natural

Messages : 1685
Date d'inscription : 02/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lola Montès

Message  zazoue le Ven 6 Jan 2012 - 19:09

Quand j'étais petite, le côté courtisane (et même prostituée) du personnage de Lola Montès m'échappait complètement bien évidemment.
Pour moi c'était une aventurière et je n'accordais absolument pas à ce mot la moindre connotation ambiguë et péjorative.
C'était une femme libre ! flower flower
avatar
zazoue

Messages : 213
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 23
Localisation : Fontainebleau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un grand film

Message  neo-codion le Dim 8 Jan 2012 - 10:14

Louise Wimmer de Cyril Mennegun (2012) évoque la vie de cette femme de cinquante ans qui tombe au fond du gouffre de la précarité et nous montre son quotidien pour essayer de survivre, rester digne, son courage, son désespoir, sa solitude et sa misère. Comment elle lutte pour aller chaque matin faire quelques heures de ménage alors qu'elle a passé la nuit dans sa voiture.
La vie réelle de nombreuses personnes aujourd'hui... Plusieurs films, ces derniers temps, nous parlent de cette réalité...
Avec la convaincante et magistrale même, Corinne Masiero. C'est un premier film pour son réalisateur !
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  neo-codion le Dim 8 Jan 2012 - 10:19

neo-codion a écrit: la précarité (...)
La vie réelle de nombreuses personnes aujourd'hui... Plusieurs films, ces derniers temps, nous parlent de cette réalité...

Je pense à "Une vie meilleure" de Cédric Kahn, mais je ne l'ai pas encore vu...
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Lovie le Dim 8 Jan 2012 - 14:58



C'est l'esprit dans lequel "on s'en sort" qui compte.
C'est l'histoire d'un homme qui touche le fond et qui remonte.
C'est une histoire vraie.... tourné à l'américaine pour des américains.
Ce n'est pas un film pour les amateurs de réalité crue qui sont à la sécu.
Pour la grande majorité des américains par exemple, quand il y a un cancer,
c'est fini pour eux, c'est la famille entière qui passe dans la précarité.
Il y a des familles qui vivent dans des chambres de motel, camping, camions.
Je comprend qu'ils maintiennent le culte du héros pour tenir le coup, et c'est
bien plus sain. La précarité en Amérique, est de plus en plus importante! silent


Lovie

Messages : 198
Date d'inscription : 21/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Logorama

Message  hippium le Mar 10 Jan 2012 - 19:02

L'oscar du meilleur court métrage d'animation 2010 avait été attribué à un film français Logorama de François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain. Ce film qui obtint également le césar du meilleur court métrage en 2011 met très adroitement en scène 3000 logos de marques comme personnages. Epoustoufflant et très drôle !

hippium

Messages : 1662
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Anaïs le Mer 11 Jan 2012 - 14:52

C'est très mignon ! Very Happy
avatar
Anaïs

Messages : 771
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 28
Localisation : Paris/Normandie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sorties de janvier

Message  neo-codion le Ven 13 Jan 2012 - 10:26

Il y a vraiment plein de films qui m'intéressent en ce moment :
-La colline aux coquelicots de Goro Miyazaki, sortie le 11
-Une vie meilleure de Cédric Kahn, sortie le 4
-Bruegel, le moulin et la croix de Lech Majewski
-L'Orpheline avec en plus un bras en moins de Jacques Richard
Un film dans l'esprit de Mocky parait-il
-Il n'y a pas de rapport sexuel, documentaire de Clément Sibony avec HPG, sortie le 11
-Et si on vivait tous ensemble de Stéphane Robelin, sortie le 18
Les joies de la cohabitation dans l'esprit post soixante-huitard
-Les chants de Mandrin de Rabah Ameur-Zaïmeche sortie le 25
La bande de Mandrin après l'exécution du brigand bien-aimé
-Sport de fille de Patricia Mazuy, sortie le 25
Avec la talentueuse Marina Hands (Lady Chatterley) et Bruno Ganz, qui, avant d'être un incroyable et bluffant Hitler (La Chute), avait été un spécialiste des rôles de beatnik vagabond solitaire...
avatar
neo-codion

Messages : 1795
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Eon le Ven 13 Jan 2012 - 12:37

Un truc intéressant, Tomboy de Céline Sciamma.
Une fillette, nouvellement arrivée dans un quartier, pense devoir changer d'identité, et en l'occurrence de sexe, pour se faire accepter dans un groupe d'amis.
Subtil.

En revanche, je viens de voir en dvd Black Swan, dont on a tant parlé.
Quel désastre. Du pur code informatique. Je me demande quelle est la marque du logiciel utilisé pour concevoir cette catégorie de produits.

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J'irai comme un cheval fou

Message  oiseaulys le Mar 17 Jan 2012 - 20:27

En 1973 (décidément, quelle année !) sortit le second film de Fernando Arrabal, "j'irai comme un cheval fou".
Aden fuyant la civilisation rencontre dans le désert Marvel. Confrontation du monde du mensonge, de l'apparence, de la futilité, de la vie sans âme de la société civilisée, avec la plénitude et la simplicité de la vie de Marvel dans son désert. Ce film très provocateur, parfois jusqu'à la caricature, déclencha à l'époque un véritable scandale. Un de plus en cette année 1973 !
Fernando Arrabal fit partie, avec Roland Topor et Alejandro Jodorowsky du mouvement actionniste Panique.

avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

After Hours

Message  oiseaulys le Mer 25 Jan 2012 - 22:51

Lorsqu'il est sorti, bien qu'il eut un grand succès, After Hours, film culte, apparut plutôt comme un intermède sympathique dans l'oeuvre de Martin Scorsese. Aujourd'hui on considère ce film comme l'un des plus grands films du réalisateur, l'un parmi les plus importants, et d'une grande virtuosité. Et certainement visionnaire en ce qu'il pressentait en 1985 , date du film, ce qu'allait devenir notre société... Un jeune informaticien, timide et rongé par la culpabilité, un "gentil" qui aime Henry Miller, va vivre, perdu loin de chez lui, à l'autre bout de New-York, une nuit de cauchemar, poursuivi par la bêtise et des hordes de féministes et d'homosexuels ultra violents. Quand le jour se lève enfin, le personnage parvient miraculeusement à sortir de cet enfer et reprend sa place dans son quotidien. Mais l'on est pas certain qu'il ait été malgré tout transformé par ce parcours "initiatique"... Les femmes apparaissent tout au long du film à la fois comme tentatrices et des êtres de perdition, vénéneuses et castratrices. La sexualité comme une chose extrêmement trouble et source d'angoisse... Je n'ai jamais vu de film plus misogyne et homophobe que ce film... Avec Griffin Dunne, Rosanna Arquette, Teri Garr.
avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  mimi pinçon le Mer 25 Jan 2012 - 22:56

il est repassé la semaine dernière à la télé
avatar
mimi pinçon

Messages : 1073
Date d'inscription : 18/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  hipnik le Ven 27 Jan 2012 - 23:15

Ouais, bien sûr pas mal mais quand même Taxi Driver !
avatar
hipnik

Messages : 1449
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  mimi pinçon le Lun 30 Jan 2012 - 20:37

Mathieu Kassovitz, déçu de n'être "nominé" qu'une fois pour les Césars à déclaré "j'encule le cinéma français !" Il a de la chance, moi le cinéma français, il ne me fait même pas bander !
avatar
mimi pinçon

Messages : 1073
Date d'inscription : 18/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trop tard pour les héros

Message  Klondike le Jeu 2 Fév 2012 - 23:26

Trop tard pour les héros, de Robert Aldrich (1970)
Pendant la guerre du Pacifique, la veille de partir en permission, un "planqué" est envoyé à la tête d'un commando britannique neutraliser un émetteur radio ennemi. Une fois leur mission accomplie, le commando est poursuivi dans la jungle par les japonais. Pas un seul homme du commando n'en réchappera...
Avec Michael Caine
avatar
Klondike

Messages : 439
Date d'inscription : 14/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Durga le Ven 3 Fév 2012 - 7:10

un "film de guerre" sur un site hippie ! Laughing
avatar
Durga
Admin

Messages : 2697
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  Klondike le Ven 3 Fév 2012 - 9:28

Certes, c'est "un film de guerre" mais...antimilitaristes ! Il y en a comme ça un certain nombre de films de guerre antimilitaristes (Le pistonné, Avoir vingt ans dans les Aurès, Les sentiers de la gloire...)
Les protagonistes sont tous des affreux (oui les héros sont bien fatigués) tous lâches, égoïstes, psychopathes, détrousseurs de cadavres, le film brouille tous les codes du genre : le seul personnage un peu "humain" est, contre toute attente, l'officier de l'escadron japonais...
J'aime bien les scènes dans la jungle, les villages traversés, les ruines des temples bouddhistes envahies de végétation, en toile de fond...
Et le camp anglo-américain installé en lisière de jungle et constamment surveillé par les japonais...
avatar
Klondike

Messages : 439
Date d'inscription : 14/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lady Chatterley

Message  Dr_Natural le Sam 4 Fév 2012 - 20:34

Le film Lady Chatterley de Pascale Ferry, son troisième film sorti en 2006, obtint le prix Louis Deluc et pas moins de cinq Césars mérités dont celui de la meilleure actrice (belle Marina Hands) et du meilleur film. Remarquable photo, lenteur de la mise en scène impeccable qui sied parfaitement au roman de D. H. Lawrence. Cependant, deux (petites) critiques : le film a bénéficié de moyens assez limités et, malgré tout le talent de Pascale Ferran, cela se voit parfois : Lady Chatterley n'a ainsi qu'un seul manteau à se mettre sur le dos, ce qui n'est pas crédible. D'autre part, Marina Hands nue, nous présente un tout petit pubis roux très joliment taillé, ce qui est un anachronisme !
avatar
Dr_Natural

Messages : 1685
Date d'inscription : 02/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: critiques de films

Message  creme_de_marron le Dim 5 Fév 2012 - 9:26

N'y a t-il pas chez la Lady Chatterley de Pascale Ferran un peu de réminiscence du mouvement hippie quand les amants dansent nus sous la pluie ou lorsqu'ils se parent , de façon ridicule d'ailleurs, de fleurs...?
avatar
creme_de_marron

Messages : 595
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La fille offerte

Message  hipnik le Lun 6 Fév 2012 - 19:08

La fille offerte (1981) de Helma Sanders Brahms
une fille erre dans les rues de Berlin à la recherche du Christ. Elle le voit dans tous les laissés pour compte, vieux, handicapés, immigrés, chômeurs, vagabonds à qui elle s'offre...
Film très dur, voire insoutenable et flirtant parfois, enfin je trouve, aux limites du racisme. De l'auteur, j'avais pourtant aimé Allemagne, mère blafarde, d'une beauté saisissante.

avatar
hipnik

Messages : 1449
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum