Fable économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fable économique

Message  Eon le Jeu 3 Nov 2011 - 13:54

Une journée maussade dans un petit bourg humide au fond de la verte
Irlande. Il tombe une pluie battante et les rues sont abandonnées. Les
temps sont durs : tout le monde est endetté, tout le monde vit à crédit.
Arrive un touriste allemand, riche. Il arrête sa belle voiture devant le
seul hôtel de la ville et il entre. Il pose un billet de 100 € sur le
comptoir et demande à voir les chambres disponibles afin d'en choisir
une pour la nuit. Le propriétaire de l'établissement lui donne les clés
et lui dit de choisir celle qu'il veut. Dès que le touriste monte
l'escalier, l'hôtelier prend le billet de 100 €, file chez le charcutier
voisin et règle sa dette envers celui-ci. Le charcutier, qui doit de
l'argent à un éleveur de porcs, se rend immédiatement chez ce dernier et
lui donne le billet de 100 €. L'éleveur de porcs, à son tour, règle ses
dettes envers la coopérative agricole où il achète ses fournitures. Le
directeur de la coopérative court aussitôt jusqu'au pub pour régler son
ardoise au patron du bar. Le barman, glisse alors le billet à la
prostituée qui lui fournit ses services à crédit déjà depuis des
semaines. Celle-ci, qui utilise l'hôtel proche, professionnellement,
court régler son compte avec l'hôtelier. L'hôtelier pose le billet de
100 € sur le comptoir où le touriste allemand l'avait posé en arrivant.
Au même moment, le touriste descend l'escalier, annonce qu'il ne trouve
pas les chambres à son goût, ramasse son billet et s'en va. Personne n'a
rien produit, personne n'a rien gagné, mais personne n'est plus endetté
et le futur semble beaucoup plus prometteur.


Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fable économique

Message  Dr_Natural le Jeu 3 Nov 2011 - 14:40

J'avais bien aimé cette "explication" de la crise des subprimes qui avait circulé sur le net :

Crise des subprimes: une explication très simple pour ceux qui essayent encore de comprendre*
Alors voilà, Mme. Ginette a une buvette à Bertincourt, dans le Pas de Calais. Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques, presque tous au chômage de longue durée. Vu qu'elle vend à crédit, Mme. Ginette voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du "calva" et du ballon de rouge.
Le jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale, quant à lui, pense que les "ardoises" du troquet constituent, après tout, des actifs recouvrables, et commence à faire crédit à Mme. Ginette, ayant les dettes des ivrognes comme garantie.
Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n'est capable de comprendre.
Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d., les ardoises des ivrognes de Mme Ginette).
Ces "dérivés" sont alors négociés pendant des années comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de 80 pays.
jusqu'au jour où quelqu'un se rend compte que les alcoolos du troquet de Bertincourt n'ont pas un rond pour payer leurs dettes.
La buvette de Mme. Ginette fait faillite.
Et le monde entier l'a dans l 'os...
avatar
Dr_Natural

Messages : 1685
Date d'inscription : 02/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum