KALASHA PÛJÂ, SHANKHA PÛJÂ et ÂTMÂ PÛJÂ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

KALASHA PÛJÂ, SHANKHA PÛJÂ et ÂTMÂ PÛJÂ

Message  Râm-Râm le Sam 3 Déc 2011 - 8:30

KALASHA PÛJÂ – Consécration du pot à eau.

(Faire le Matsya Mudra. Remplir d'eau et décorer de 4 points de vibhuti, santal et kumkuma les 4 cotés du pot à eau. Mettre une fleure dedans et couvrir de la main droite (si possible en Varuna mudra) le sombu kalasha, la main gauche sur l'avant bras droit et reciter les mantra suivants Smile

Ôm gange cha yamune chaïva godâvari sarasvati,
narmade, sindu, kâveri jalesmin sannidhim kuru.

Que soient presentes les sept eaux sacrées : Ganga, Yamuna, Godavari
sarasvati, narmada, sindhu et Kâveri


(offrir des pétales de fleures dans le sombu kalasha à chaque namah)

Ôm kalashâya namah divyagandhân dhârayâmi,
Gangâyeî namah, Yamunâyeï namah, Gôdâvaryeï namah, Sarasvatyeï namah, Narmadâyeï namah, Sindhave namah, Kâveriyeï namah.
Saptakoti mahâtitrhâni âvâhayâmi.

Hommage a toi le pot, hommage a Ganga, Yamuna, Godavari
sarasvati, narmada, sindhu et Kâveri. J'invoque les sept cent mille pèlerinages


(couvrir a nouveau de la main droite le pot)

Ôm kalashasya mukhe vishnuh,
kanthe rudra samâshrîtah,
mûle tatra sthito brahma.
Kukshau tu sâgara sarve saptadvipâva sundarâ,
rig'vedotha yajurvedah sâmavedoparâyanah
angeis'ca sahita sarve kalashambu samâshritâh.

Vishnu se place sur la bouche du pot à eau, Rudra est dans la gorge, à la base est brahma.
Au millieu sont les Servants de la Mère universel, dans le ventre se trouve les eaux aux sept îles.
Dans ce pot résident les quatre vedas ainsi que les textes annexes.


(asperger avec une fleure ou une touffe de telpe ou de kusha les 8 directions de l'espace, les murtis, les objet du culte, les offrandes avec l'eau du sombu kalasha en récitant:)
Ôm bhurbhuvasuvar Ôm.

SHANKHA PÛJÂ – Consécration de la conque.

(Faire le Shankha Mudra. Remplir la conque avec l'eau du sombu kalasha)

Ôm tvam pûra sâgarot'panno vishnunâ vidhr'tta kare,
deveïsh'ca pûjitah sarveïh pancajanya namostu te.

Tu as été touchée par Vishnu avant d’être sortie de l'océan,
hommage a toi Gloire des cinq, qui est vénéré par touts les Dieux
(asperger avec une fleure ou une touffe de telpe ou de kusha les 8 directions de l'espace, les murtis, les objets du culte, les offrandes avec l'eau de la conque.)


ÂTMÂ PÛJÂ – Vénération de l'âme.

(appliquer la cendre sacré sur votre front (ou autre selon votre école spirituelle) et éventuellement sur les bras, avant bras, mains, ventre, bas du dos, cœur, sternum, derrière la tête aux cervicales et le santal et la kumkuma sur le front entre les deux yeux. Ensuite prendre une fleure, du riz sec puis le placer sur le sommet du crâne et réciter les mantra suivant.)

Ôm âdhârashaktiyeï namah divya gandhân dhârayâmi.
Ôm âtmane namah, antarâtmane namah,
jîvâtmane namah, yogâtmane namah paramâtmane namah, jniânâtmane namah,
Smastopacârân samarpayâmi.
Ôm deho devâlaya proktah jîvo devah sanâtanah,
tyajeda-jniâna nirmâlyam soham bhâvena pûjayet.

Salutation énergie primordiale je t'offre les parfums,
hommage a l'âme, l'âme antérieure
l'âme individuelle, l'âme du yoga, l'âme de toutes les âmes.
Ce corps est le réceptacle du divin, il est moi je suis lui
avatar
Râm-Râm

Messages : 9
Date d'inscription : 19/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALASHA PÛJÂ, SHANKHA PÛJÂ et ÂTMÂ PÛJÂ

Message  Durga le Sam 3 Déc 2011 - 9:54

Mille mercis Râm-Râm ! sunny Very Happy I love you
avatar
Durga
Admin

Messages : 2613
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALASHA PÛJÂ, SHANKHA PÛJÂ et ÂTMÂ PÛJÂ

Message  Râm-Râm le Sam 3 Déc 2011 - 10:31

Merci Durga (Soit forte et sans peur)

Ce n'est que le début, je vous poste le reste tantôt a savoir La Pîtha pûja (consécration du socle), Guru dhyanam, Prâna pratishta (Installation du souffle de la murti (chez nous on dit Ouvrir les yeux). La pûja complète de Ganesha Une pûjâ pour Mahâkâli (Durgâ) sous le bija mantra "Aïm Rhîm Khlîm" (Trimurti devi), la pûja pour Bâlarâma-Kr'shna (Bâlakr'shna pûja), Varalakshmi (non traduite mais en cour) et Shivarâtri pûja.
Toute les bases en sommes.
avatar
Râm-Râm

Messages : 9
Date d'inscription : 19/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALASHA PÛJÂ, SHANKHA PÛJÂ et ÂTMÂ PÛJÂ

Message  oiseaulys le Sam 3 Déc 2011 - 12:16

Merci beaucoup Râm-Râm et bienvenue !
Je m'intéresse à l'hindouisme comme étant la source de toutes les religions. On retrouve beaucoup de traces de l'hindouisme dans le christianisme, vierges noires par exemple, qui ont été importés par les Celtes et les Gaulois dont la religion est très proche de l'hindouisme. Je m'intéresse à ce qui rapproche les religions et non à ce qui les sépare.
Je suis très troublé par l'Atma Puja, par cette phrase : ce corps est le réceptacle du Divin, il est moi et je suis lui...
Le christianisme ne dit pas autre chose : le corps est le temple de Dieu et il n'y a d'opposition entre corps et âme, et nous sommes notre corps. Âme et corps sont intimement liés. C'est pour cela, entre autre, que le christianisme ne croit pas en la réincarnation. Comment la réincarnation peut-elle se justifier à la lumière de cette phrase :"ce corps... il est moi je suis lui." Mais il est vrai que l'on m'a dit que tous les hindouistes ne croyaient pas forcément à la réincarnation, et que ce n'était, dans une religion sans dogme définitif, qu'une hypothèse. Merci en tous cas pour tes contributions et encore une fois : bienvenue !
avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALASHA PÛJÂ, SHANKHA PÛJÂ et ÂTMÂ PÛJÂ

Message  Râm-Râm le Sam 3 Déc 2011 - 12:36

Tout a fait, mais la conception de réincarnation est très jeune en fait *comparé a l'histoire de l'hindouisme. personnellement je pense que tout ces conceptions sont des mystères.
Ma pensée du moment est que nous sommes immortelle sous la forme de la particule et à la fin on rejoint le cosmos pour semer la vie encore et encore. Une étoile meure pour redonner la vie par milliards. j'ai une pensée plus scientifique de la question.
Ce qui est a l'intérieur est a l'extérieur et inversement.

Mon maître Saravana me disait que les européens sont des Dhanavas ou Sudhanavas de la tribut des Dhana (Thuata dè Dhanan). les Dhanavas sont de grands constructeurs de machines et ont érigés de nombreux lingas, étonnant non?


Dernière édition par Râm-Râm le Sam 3 Déc 2011 - 12:58, édité 2 fois (Raison : *complément pour plus de clarté)
avatar
Râm-Râm

Messages : 9
Date d'inscription : 19/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: KALASHA PÛJÂ, SHANKHA PÛJÂ et ÂTMÂ PÛJÂ

Message  oiseaulys le Jeu 8 Déc 2011 - 16:17

Râm-Râm a écrit:

Mon maître Saravana me disait que les européens sont des Dhanavas ou Sudhanavas de la tribut des Dhana (Thuata dè Dhanan). les Dhanavas sont de grands constructeurs de machines et ont érigés de nombreux lingas, étonnant non?

Je suis bien d'accord avec toi Râm-Râm, non seulement les pierres levées comme lingams, les vierges noires bien sûr, la Trinité rappelant le dieu trine Shiva, Vishnu, Brahma mais aussi, ce qui est moins connu, le symbole du yoni sur les tympans de toutes les cathédrales de France...
avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum