Poésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Poésie

Message  Jean-Luc le Lun 22 Avr 2013 - 20:10

Qui a lu le recueil de poèmes de Michel Houellebecq, Configuration du dernier rivage, Flammarion, 15 € ?

Jean-Luc
Admin

Messages : 2073
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 65
Localisation : Drôme

Voir le profil de l'utilisateur http://hippies-1973.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poésie

Message  rainbowgeek le Lun 22 Avr 2013 - 21:15

Non. J'avais téléchargé la carte et le terittoire lorsque ce livre est passé sous licence Créative Commons, mais son histoire de peintre et de plombier ne m'a pas intéressé suffisamment pour lire le livre en entier.

De toute façon, plagier des productions sous licence libre (comme Wikipedia) et ensuite contester le fait que l'utilisation de ces productions suppose que l'oeuvre dérivée (le livre de Houellebecq) passe automatiquement sous licence libre est profondément malhonnête et relève d'un profond mépris envers les auteurs qui choisissent la licence libre pour partager des connaissances ou productions au lieu d'une licence propriétaire.

Voir l'article de celui qui a détecté le problème.
http://fgallaire.flext.net/houellebecq-creative-commons/

Et la définition de la licence Créative Commons, voir notamment la clause SA :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_Creative_Commons
avatar
rainbowgeek

Messages : 740
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 58
Localisation : Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée)

Voir le profil de l'utilisateur http://bech.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poésie

Message  oiseaulys le Sam 7 Sep 2013 - 19:55

Sur le bonheur des Justes...
SUR LE BONHEUR DES JUSTES, ET SUR 
LE MALHEUR DES REPROUVES



Heureux, qui de la Sagesse

Attendant tout son secours,

N'a point mis en la Richesse

L'espoir de ses derniers jours.

La mort n'a rien qui l'étonne ;

Et dès que son Dieu l'ordonne,

Son âme prenant l'essor

S'élève d'un vol rapide

Vers la demeure, où réside

Son véritable trésor.




De quelle douleur profonde

Seront un jour pénétrés

Ces insensés, qui du monde,

Seigneur, vivent enivrés ;

Quand par une fin soudaine

Détrompés d'une ombre vaine,

Qui passe, et ne revient plus,

Leurs yeux du fond de l'abîme

Près de ton trône sublime

Verront briller tes Elus !




Infortunés que nous sommes, 

Où s'égaraient nos esprits ?

Voilà, diront-ils, ces hommes,

Vils objets de nos mépris,

Leur sainte et pénible vie 

Nous parut une folie. 

Mais aujourd'hui triomphants, 

Le Ciel chante leur louange,

Et Dieu lui-même les range 

Au nombre de ses Enfants.




Pour trouver un bien fragile

Qui nous vient d'être arraché, 

Par quel chemin difficile 

Hélas ! nous avons marché !

Dans une route insensée

Notre âme en vain s'est lassée,

Sans se reposer jamais, 

Fermant l'oeil à la lumière,

Qui nous montrait la carrière 

De la bien-heureuse Paix.




De nos attentats injustes

Quel fruit nous est-il resté ?

Où sont les titres augustes,

Dont notre orgueil s'est flatté ?

Sans amis, et sans défense,

Au trône de la vengeance

Appelés en jugement,

Faibles et tristes victimes

Nous y venons de nos crimes

Accompagnés seulement.




Ainsi d'une voix plaintive 

Exprimera ses remords 

La Pénitence, tardive 

Des inconsolables Morts. 

Ce qui faisait leurs délices,

Seigneur, fera leurs supplices. 

Et par une égale loi, 

Tes Saints trouveront des charmes 

Dans le souvenir des larmes 

Qu'ils versent ici pour toi.





Jean Racine 
avatar
oiseaulys

Messages : 356
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Leonora Carrington

Message  hipnik le Dim 26 Avr 2015 - 22:11

Où sont-ils passés
les vagabonds célestes
beatniks
de Paris Londres
et San Francisco
tanguant de Tanger
à Bombay

Allo allo Jack allo Alan
allo Bill
m'entendez-vous ?

les enfants-fleurs
aux trips hallucinants
se seraient-ils égarés ?
Que reste-t-il
des rengaines peace and love
des musiciens des rues
maintenant
qu'il est interdit
de faire la manche
sur les trottoirs
des capitales du monde ?

The Star-Spangled Banner
se tord
sur les cordes de la guitare
de Jimmy Hendrix
et Janis module
sauvagement
dans ces cris
le blue délirant
du désespoir

Que sont devenus
ces millions de jeunes gens
extatiques
enfants de la révolution
ces "rêveurs définitifs"
de l'ici
et de l'ailleurs
qui embrasaient
le coeur des villes ?

1968 a séché
comme pétales
de coquelicots
entre les pages de
Nous l'avons tant aimé, la révolution
et Dany le Rouge
est devenu vert-de-gris

Salut à toi le Che vigoureux
salut camarades radieux
salut à vous compagnons
amoureux de la vraie vie
et de la poésie

Salut à vous
les assassinés
qui êtes restés fidèles
à votre poste
jusque dans
votre propre mort
tandis que tant d'autres
ont fini par déserter
froidement
la cause inespérée
de la liberté
en pactisant
avec l'ennemi

Le rusé Mickey Mouse
aurait-il eu raison de vous
mon pauvre Charlie Brown
mes furieux freaks brothers ?

On s'emmerde à New-York
autant qu'à Tokyo
ou Ontario
pas facile de nos jours
de vivre sans une tune
les bons gurus
amassent fortune
tandis que les guerres
dégueulent
des cargaisons
d'innocents carbonisés
et que le sang versé
est disponible
à la pompe
des supermarchés

Comment vieillit-elle
la génération perdue
a-t-elle déjà pris sa retraite
en Thaïlande
à Marrakech
là où il est toujours possible
de s'offrir des enfants
comme des sucres d'orge ?

Partout où la misère
mord la poussière
despotes et banquiers
s'engraissent

Où sont les folles fêtes d'antan
dans les fumées du Chitral
ou du double zéro* ?
Les livres de comptes
des ogres et des monstres
les auraient-ils engloutis ?

La seule question
sérieuse
c'est de savoir
comment se comportent
le Dow Jones,
le CAC 40
et le Nikkei ?
Les valeurs valsent
sur les graphiques numériques

Le fric s'évalue
à la hausse ou à la baisse
comme des morceaux
de bidoche humaine
enveloppée de papier gras
sur le plateau
de la balance du boucher

Le règne joyeux
de l'imagination
a laissé place
au temps étatique
de la terreur
internationalisée



avatar
hipnik

Messages : 1418
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Leonora Carrington

Message  hipnik le Dim 26 Avr 2015 - 22:17


1917-2011
avatar
hipnik

Messages : 1418
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum