Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Trollounet le Jeu 15 Aoû 2013 - 12:55

Bonjour à tous Very Happy

Alors voilà, avec ce post, je ne vais peut être pas me faire que des amis, mais il fallait que je vous le dise.

Après des années de sympathie pour différentes tendances politiques d'extrême gauche (les libertaires, les Alternatifs, LO...), j'ai décidé de rompre avec ça. Pourquoi ?

Déjà, parce que j'ai ressenti que pour eux, il n'y a que des droits. Les devoirs sont secondaires. Je suis désolé, nous sommes en république, donc chacun a des droits ET des devoirs.

Par exemple, je pense au NPA, qui avait présenté un temps une candidate portant le voile, à une élection locale. Je peux vous dire que j'étais assez énervé contre eux...

Ensuite, forcé de constater que je "passe" assez mal, avec mon look de gros Troll metalleux, dans les rassemblements d'extrême gauche. J'en ai déjà entendu certains se demander à voix haute ce que je foutais parmi eux, vêtu ainsi (rangers, treillis, tee shirt Metal extrême, bérêt), et si je n'étais pas une "taupe" d'extrême droite... Ou un flic en civil. oO

Aussi (là, je parle surtout pour les anars), parce que lors d'une manif' à Grenoble, je me suis énervé contre un mec qui partait taguer et dégrader un Mac Donald's, lequel m'a dit "Il faut se battre !" Ah bon... Autant je ne suis pas fan des méthodes de Mac Donald's, autant je n'irai pas dégrader un bâtiment, comme ça, juste pour "faire la révolution".

Enfin, parce que j'ai ressenti dans mon cœur, dans mon âme, une pensée patriote, attachée aux valeurs de cette république, de ce pays, que j'ai servi (j'ai en effet été militaire pendant 8 mois, avant de quitter ce milieu). Alors que l'extrême gauche est en général internationaliste...

Donc voilà, j'ai coupé les ponts avec ces mouvements politiques. Je cherche maintenant un parti auquel adhérer, de gauche ou centre-gauche. Je pense particulièrement au PRG, ou au MRC, dont les idées m'attirent. Je ne me suis pas encore décidé.

Loin de moi l'idée de basculer complètement, par dégoût, et d'aller grossir les rangs de l'extrême droite (que je ne peux pas voir en peinture). De toute façon, je ne peux pas y adhérer ! J'écoute du Metal extrême, tendance bourrin, je suis païen, presque écolo, et... je discute avec des hippies ^^ En gros, sachez que les gens d'extrême gauche me détestent, parce qu'ils me croient d'extrême droite, et inversement ^^

Sachez enfin, que je reste en contact avec des hippies, parce que je vous aime bien, je me sens proche de vous. Malgré le fait que je n'adhère pas à tout (je refuse, notamment, de fumer autre chose que du tabac, cela me ferait aussitôt rechuter...), mais je compte bien, une fois installé en Creuse, vivre le plus simplement possible, et certainement mieux qu'actuellement ! Dans une autre lumière, pourrait on dire...

Merci d'avance pour vos réponses !

Toutes mes pensées les plus amicales.

PostcardsFromHome.
avatar
Trollounet

Messages : 94
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 31
Localisation : Guéret (23)

Voir le profil de l'utilisateur http://dernier-bastion.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  mimi pinçon le Jeu 15 Aoû 2013 - 16:37

PostcardsFromHome a écrit:

Alors voilà, avec ce post, je ne vais peut être pas me faire que des amis
.
Je suis sûr PostcardsFromHome que tu ne te feras pas ici non plus que des ennemis !Very Happy 
avatar
mimi pinçon

Messages : 1083
Date d'inscription : 18/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  creme_de_marron le Jeu 15 Aoû 2013 - 18:13

Beaucoup d'entre nous ont un passé très à gauche, et on en est revenu... Very Happy 
avatar
creme_de_marron

Messages : 595
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Dr_Natural le Jeu 15 Aoû 2013 - 18:53

creme_de_marron a écrit: et on en est revenu...
Pas tous !

En ce qui me concerne, j'ai gardé une petite tendresse pour les Lambertistes !

Bon, ici il n'y a pas que des hippies et pis tous les hippies ne fument pas autre chose que du tabac, j'en connais même qui ne fument pas du tout !!
avatar
Dr_Natural

Messages : 1693
Date d'inscription : 02/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Jeu 15 Aoû 2013 - 19:40

PostcardsFromHome,
En quelque domaine que ce soit, personne n'a un parcours parfaitement droit. On a tous un parcours plus ou moins chaotique, tortueux...
Être pris pour noir par les blancs et blanc par les noirs, ce n'est pas si mal ! Après tout, c'est très 1973, je trouve : ne jamais être là où les autres s'attendent nous trouver !
La vie, l'homme sont plus complexes que les classifications schématiques...
Moi, je suis hippie ET royco, Laughing donc une partie de ce que tu dis me parle...

En ce qui concerne l'usage du cannabis, je t'approuve entièrement. Si tu as des problèmes avec cette substance, il vaut mieux effectivement s'abstenir. Ce que j'ai toujours fait (pour le cannabis) et m'en suis toujours bien porté.
À vrai dire, cela m'embêtait surtout de "faire comme les autres"...
Bon courage, prends soin de toi...
Amitié...
 

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Trollounet le Jeu 15 Aoû 2013 - 20:48

Merci à tous pour vos réponses ! Very Happy

Je savais bien, en débarquant sur 1973, hippies, que je n'allais pas me faire d'ennemis !

Je n'en doute pas un instant, Crème de marron ! L'adhésion aux idées d'extrême gauche, cela peut ne durer qu'un temps (comme pour moi et certains ici), ou bien durer plus longtemps ! J'avoue ne plus avoir les mêmes préoccupations que les mouvements d'extrême gauche, donc j'ai rompu avec cela. Ça en a fait jaser certains, mais c'est ainsi.

Neo-codion > C'est vrai. J'ai un parcours plutôt chaotique au niveau scolaire, culturel (en gros, je suis passé du Rap au Metal extrême...) et je me suis rendu compte que c'était la même chose niveau politique. En fait, c'est tout à fait vrai, ce que tu dis, être pris pour noir par les blancs et inversement. Les gens d'extrême gauche me détestent à cause de mon tee shirt Archgoat (cela choque leurs valeurs humanistes et autre), et les gens d'extrême droite me détestent, car ils savent d'une part que j'ai fait partie des "rouges", et d'autre part, que je suis païen, donc à priori pas une tête facile à embrigader.

Tu m'excuseras si ce n'est pas la réalité, mais d'après les recherches que j'ai fait, "royco" veut dire "royaliste" en argot. Ca ne me gêne pas, je suis sûr de pouvoir discuter de façon posée et argumentée avec un royaliste. Après, je ne partage pas toutes leurs opinions (notamment leur opposition au mariage homo, là je parle pour les royalistes de droite "dure"), mais je me demande quand même ce que donnerait une France dirigée par un roi. Peut être que cela irait mieux, peut être que non. A vrai dire, les seuls royalistes présents sur Grenoble sont ouvertement d'extrême droite, et votent pour De Villiers, ou bien FN...

Je refuse de consommer du cannabis, ou toute autre substance illicite, pour plusieurs raisons :

=> Déja, je suis schizophrène. Toute absorption de drogue (cannabis, LSD, hallucinogènes divers, cocaïne, ecstasy, ...) me ferait immédiatement replonger, et je n'ai pas envie de revivre un tel enfer.
=> Ensuite, c'est illégal... Et c'est vite fait, de se faire "serrer" pour détention ou usage.
=> Enfin, je ne vois pas ce que cela peut apporter. Mais c'est un autre débat.

Voilà, je crois vous avoir tout dit.

Au plaisir de discuter avec vous !

A bientôt.

Antonin/PostcardsFromHome.
avatar
Trollounet

Messages : 94
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 31
Localisation : Guéret (23)

Voir le profil de l'utilisateur http://dernier-bastion.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Lun 19 Aoû 2013 - 20:44

Oui PostcardsFromHome , royco = royaliste.  Je n'en fais pas mystère, cependant si je suis royaliste (et hippie) , rien de commun avec les "royalistes de droite ou d'extrême droite" ni avec monsieur de Villiers ou le FN qui jouent le jeu démocratique. Moi, je ne vote pas et ne voterai jamais.
Je suis donc pour un roi héréditaire , par profond dégoût du marigot du monde politique, partisan d'une monarchie absolue, parce que seul un roi absolu peut être en capacité de lutter contre les intérêts particuliers et privés, et de droit divin pour être incontestable. Car je ne me soumets pas aux règles humaines qui ne sont que les règles imposées par la ploutocratie. La démocratie c'est TOUJOURS le pouvoir aux plus riches. En système démocratique du suffrage universel, c'est TOUJOURS le candidat des plus riches qui est élu.
Un tel roi, héréditaire, par primogéniture mâle, absolu et de droit divin ("l'État, c'est moi") serait ainsi comme je l'ai dit, le garant du bien commun sur tous les intérêts particuliers et privés. Son seul service serait le bonheur de son peuple, et au-delà, nous laisserait vivre à notre gré.
Il aurait de par sa fonction sacrée, la même dimension à la fois symbolique et sacrificielle que le bouc émissaire des Hébreux...
Mais tout ceci est, dans notre temps assez perturbé et sécularisé, difficile à saisir et à expliquer...

En ce qui concerne la consommation du cannabis, tout le monde n'est pas à égalité : certains le supportent très bien et d'autres, non. (Certains même, curieusement, tolèrent mieux les opiacés que les cannabinoïdes !)
Des études ont bien démontré l'incidence du cannabis chez certains dans le déclenchement ou l'aggravation de certaines formes de schizophrénie ou de psychoses...
Il est donc fort sage et prudent de s'abstenir de ces substances lorsqu'on peut être sujet à ce genre de troubles. je ne peux que t'approuver.
Quoi qu'il en soit, qu'on le veuille ou non, l'usage des drogues quelles qu'elles soient, n'est pas un droit, mais juste un symptôme d'un profond mal-être personnel et même social...

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Lun 19 Aoû 2013 - 20:52

Prends grand soin de toi Antonin  

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Dr_Natural le Mar 20 Aoû 2013 - 13:59

Tu veux dire néo-codion que la société devrait mettre tout en œuvre pour que les gens se sentent tellement bien qu'ils n'aient pas besoin d'avoir recours aux " paradis artificiels" ?Very Happy 
avatar
Dr_Natural

Messages : 1693
Date d'inscription : 02/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Mar 20 Aoû 2013 - 18:59

En tous cas, pas au point de mettre gravement leur santé en danger . Je pense notamment aux toxicos durs (héroïnomanes)
On pourrait réfléchir aux conditions qui permettraient une société plus accueillante pour tous (vraiment pour tous , pas que pour les bobos !) , une société plus douce et plus bienveillante, plus humaine, plus harmonieuse...

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Ardwenn le Mer 21 Aoû 2013 - 13:22

Tiens, c'est marrant, ça.
Je suis justement en train de rompre avec la "Gauche" ( une histoire vieille de plus de quarante ans, quand même ), vu que la "Gauche" a définitivement rompu avec sa vocation de protéger la vie vivante et a refait son unité autour de l'objectif tout-à-fait fantasmatique de nous arracher à nos "déterminismes" biologiques. C'est à dire, de nous couper de nos racines vivantes.
Comme disait notre bon Wilhelm, "les politiciens sont la tumeur cancéreuse du corps social". Et j'ajoute, perso, que les miltants ne valent guère mieux. ( Voir le truc que je viens de publier sur le sujet '"Notre-Dame-des-Landes".
Puisqu'il est question du roi ( on a ça, chez nous, et ça ne dérange que les gauchistes ), je rappelle que chez les Celtes ( sauf les Gaulois, qui étaient déjà républicains...) le roi était le pivot, le garant de l'équilibre du monde. Les femmes, qui étaient les égales ( et même un peu plus ) des hommes, y avaient bien sûr accès. ( Baodicea en Bretagne, ou la légende de Dahud )...
Il est vrai,quand même, qu'elles en savent un peu plus long que nous, pauvres mâles ignorants, sur les réalités du Vivant.
avatar
Ardwenn

Messages : 252
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 64
Localisation : Ardenne Belge

Voir le profil de l'utilisateur http://micheldonceel.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Eon le Dim 8 Sep 2013 - 9:40

neo-codion a écrit:
Quoi qu'il en soit, qu'on le veuille ou non, l'usage des drogues quelles qu'elles soient, n'est pas un droit, mais juste un symptôme d'un profond mal-être personnel et même social...
Bonjour,

C’est comme tout, cela dépend de la manière dont c’est opéré.
De même que le langage permet d'exprimer ou d'avoir accès à tout et son contraire, à des propos de haut vol ou à l'opposé de basse tenue,
de même les hallucinogènes, par le bouleversement qu’ils provoquent dans les perceptions et les modes de pensée, peuvent servir de divertissement plus ou moins contestable, peut-être ;
mais aussi conduire à connaître des expériences mentales d’une certaine richesse et d’une certaine profondeur ;
l’expérience d’un regard entièrement renouvelé sur la réalité et l'existence peut être l’occasion d’un enrichissement conceptuel difficile à atteindre autrement.
Quant au droit… Qui a le droit d’interdire à autrui le droit de profiter du fait de posséder un mental, et de pouvoir, grâce à quelques substances, en modifier le fonctionnement, rien que pour voir à quoi ça ressemble ?

PostcardsFromHome a écrit:Je cherche maintenant un parti auquel adhérer,.
C’est vraiment une nécessité ?

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Lun 23 Sep 2013 - 14:07

Je suis assez circonspect par rapport à ce genre d'explication. Lorsqu'on est bien dans sa tête, dans sa vie, on a nul besoin, je pense, d'aller chercher je ne sais quel ailleurs, d'autres états mentaux, et autres expériences mentales... 
Toujours ce vieux fantasme comme quoi l'homme n'utiliserait pas la totalité de ses facultés et que la drogue lui permettrait d'accéder à des champs inconnus en temps normal.
Je me demande : pourquoi faire ? 
Mais bien évidemment, il n'y a aucune intention d'interdire quoi que ce soit à quiconque. 
Je prône même l'ouverture d'endroits spéciaux où ce genres d'expériences, au moins mesurer sur soi les effets des substances psychotropes, pourraient être faites en toute sécurité.

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Lun 14 Oct 2013 - 9:26

Eon a écrit:

C’est comme tout, cela dépend de la manière dont c’est opéré.
De même que le langage permet d'exprimer ou d'avoir accès à tout et son contraire, à des propos de haut vol ou à l'opposé de basse tenue,
de même les hallucinogènes, par le bouleversement qu’ils provoquent dans les perceptions et les modes de pensée, peuvent servir de divertissement plus ou moins contestable, peut-être ;
mais aussi conduire à connaître des expériences mentales d’une certaine richesse et d’une certaine profondeur ;
l’expérience d’un regard entièrement renouvelé sur la réalité et l'existence peut être l’occasion d’un enrichissement conceptuel difficile à atteindre autrement.
Quant au droit… Qui a le droit d’interdire à autrui le droit de profiter du fait de posséder un mental, et de pouvoir, grâce à quelques substances, en modifier le fonctionnement, rien que pour voir à quoi ça ressemble ?
Bien sûr, dans mon propos il n'est pas question d'interdire. je suis même partisan de l'ouverture de lieux où chacun pourrait en toute sécurité expérimenter toutes les drogues qu'il souhaite. Je suis seulement très circonspect quant à la motivation, la justification, l'alibi de l'exploration d'un pseudo nouveau "champ de conscience" dont certains nous rebattent les oreilles - comme si l'homme n'était pas un être par nature limité - et je pense qu'on ne se drogue finalement, quelles que soient ses auto justifications, que pour échapper à la souffrance. A la douleur de la vie. Et pour moi ça suffit déjà amplement...

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Eon le Lun 14 Oct 2013 - 14:19

Bonjour,
neo-codion a écrit:
Toujours ce vieux fantasme comme quoi l'homme n'utiliserait pas la totalité de ses facultés
Non. Cela n'a rien à voir avec le pseudo-paranormal des années 70.

neo-codion a écrit:
et que la drogue lui permettrait d'accéder à des champs inconnus en temps normal.
Ce ne sont pas des "champs inconnus". Il s'agit simplement de modifier le fonctionnement de son cortex. Cela peut être considéré comme  "inconnu" à la rigueur, dans le sens où cela conduit à des perceptions modifiées par rapport à l'état "normal".

neo-codion a écrit: Lorsqu'on est bien dans sa tête, dans sa vie, on a nul besoin, je pense, d'aller chercher je ne sais quel ailleurs, d'autres états mentaux, et autres expériences mentales...
Lorsqu'on est bien dans sa tête, dans sa vie, on peut éprouver le souhait de lire, écouter de la musique, visiter des musées, rencontrer des amis, voyager, contempler le monde... Autant d'expériences.


Je me demande : pourquoi faire ?
Ajouter un élément à la liste ci-dessus. Un élément très particulier, intense.

neo-codion a écrit: Je suis seulement très circonspect quant à la motivation, la justification,
Il n'y a pas une motivation. Tout dépend de la personne, et aussi de la nature du produit. Alcool, H, acide, coke, opiacés ont des effets tellement dissemblables que chacun est l'expression d'une motivation différente.

l'alibi de l'exploration d'un pseudo nouveau "champ de conscience"
Je ne parlerais pas de "champ de conscience", mais de "champ de perception ou de ressenti". C'est déjà beaucoup.

je pense qu'on ne se drogue finalement, quelles que soient ses auto justifications, que pour échapper à la souffrance. A la douleur de la vie.
Non. Encore une fois, tout dépend de la personne, de la période qu'elle traverse, et de la substance utilisée. Je ne sais pas ce que c'est que "la" drogue. Certaines substances peuvent être prises comme des stimulants (cocaïne, amphétamines), d'autres pour des raisons festives (herbe, ecstasy)... En effet, certains cherchent peut-être à fuir un mal-être (alcool, opiacés), mais ce n'est pas généralisable. Je déconseille vivement à quiconque de prendre de l'acide en état de mal-être. Cela ne pourrait que l'amplifier. Bad trip garanti. Avec de possibles séquelles.
Sur deux manières possibles de prendre de l'acide, lire par exemple Acid test de Tom Wolfe. Il y est dépeint la façon de Ken Kesey et ses Merry Pranksters, et d'autre part celle de Timothy Leary. Deux approches quasiment opposées. Il peut y en avoir d'autres, sans doute...
Voir ainsi la description que Charles Duchaussois donne de son expérience dans Flash ou le grand voyage (Fayard 1971 p. 253 à 257).
Voir aussi le livre Lsd mon enfant terrible d'Albert Hofmann, où il décrit non seulement sa découverte puis son usage de l'acide, mais aussi son exploration des substances proches dans l'Amérique Latine traditionnelle.
Maintenant, il semblerait qu'il existe des conduites où certains mélangent un peu tout n'importe comment. Cela peut brouiller les pistes.
Mais dans mon envoi plus haut, j'avais bien spécifié les hallucinogènes (acide, mescaline...), et non d'autres substances.

Je prône même l'ouverture d'endroits spéciaux où ce genres d'expériences, au moins mesurer sur soi les effets des substances psychotropes, pourraient être faites en toute sécurité.
neo-codion a écrit:  je suis même partisan de l'ouverture de lieux où chacun pourrait en toute sécurité expérimenter toutes les drogues qu'il souhaite.
Pourquoi pas. Cela changerait des clubs de bridge. Mais je crois que le meilleur endroit est encore celui où l'on se sent bien, avec des proches. Une demeure, une lande, un bord d'océan, une cité la nuit, une fête foraine...

Évidemment, tout cela n'est pas une obligation. On peut très bien vivre en n'ayant jamais bu de thé au jasmin, jamais mangé de frangipane ou de figue fraîche de sa vie.

Mais n'oublions pas non plus que des expériences mentales (comment dire mieux ?) peuvent être spontanées.
Ainsi de la réminiscence spontanée comme chez Proust, la trop célèbre madeleine (Du côté de chez Swann Folio p. 58 à 61) ou d'autres natures de perception (Le temps retrouvé Folio p. 173 à 175).
Ou, toujours chez le même auteur, l'extase devant un paysage, un chemin (Du côté de chez Swann Folio p. 167, 214, 215) ou les fameux clochers de Martinville (idem p.215 à 218) et d'autres passages, comme celui des trois arbres dans A l'ombre des jeunes filles en fleurs.
Lire aussi cette autre description de Charles Duchaussois (Flash ou le grand voyage Fayard 1971 p. 315 à 317).
Voir le livre de Jean-Pierre Valla Les états étranges de la conscience (PUF) sur le sentiment dit "océanique" et autres moments spontanés pouvant être ressentis comme privilégiés dans son existence.

Eon

Messages : 489
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Lun 14 Oct 2013 - 20:49

Oui bien sûr, tu as parfaitement raison : "Mais je crois que le meilleur endroit est encore celui où l'on se sent bien, avec des proches."

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Trollounet le Mar 19 Mai 2015 - 0:32

Bonsoir à tous Very Happy

Je me permets de déterrer ce sujet, pour vous faire part en premier, de mon dégoût pour la politique en général, d'autre part, parce que je crains d'être bel et bien devenu un "anarchiste de droite" ^^

En fait, je me rends compte jour après jour, que les socialistes actuellement au pouvoir comme leurs prédécesseurs n'ont fait que des conneries (ou presque), qu'ils s'en sont juste mis plein les poches, sans penser au peuple qui trime. Franchement, quelle justification peut avoir un cadeau fiscal de 15 milliards d'Euros aux plus riches en pleine crise ? (sous Sarkozy)

Ensuite, je pense de plus en plus comme un "anar de droite", c'est à dire : très à gauche sur les mœurs, l'écologie, la culture, mais plutôt à droite sur l'éducation, la sécurité, ...

Pour vous dire,je suis tellement écœuré par la politique telle qu'on nous la présente (et par tous les partis) que je ne m'imagine plus mettre un bulletin de vote dans l'urne. Ou alors, voter blanc, un vote FN accompagné d'une feuille de papier WC Very Happy Very Happy Very Happy

Qu'en pensez vous ?

Merci d'avance pour vos réponses !

Bien à vous,

Antonin "Trollounet" Very Happy
avatar
Trollounet

Messages : 94
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 31
Localisation : Guéret (23)

Voir le profil de l'utilisateur http://dernier-bastion.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Durga le Mar 19 Mai 2015 - 6:50

Oh, je crois que tu vas avoir des réponses Antonin, n'est-ce pas Mimi ?
avatar
Durga
Admin

Messages : 2718
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Aldous le Mar 19 Mai 2015 - 9:26

Trollounet a écrit:
Qu'en pensez vous ?

Merci d'avance pour vos réponses !

Bien à vous,
Salut,

Perso, je suis né dans une famille de communistes (père secrétaire de section), aussi c'est tout naturellement qu'à 14ans je vais aux Jeunesses Communistes (/PC) mais très vite (c'est l'époque années 70) je fréquente les trotskistes (Lutte Ouvrière, LCR) de ma petite ville de province du Nord. Dans la foulée, c'est l'anarchisme et la galaxie libertaire qui me séduisent tout aussi vite (là vers 16-17ans) et avec quelques copains on s'autoproclame les anars de notre petite cité (mairie communiste) et on pratique l'ancêtre du tag: le slogan au ripolin sur les murs de la ville!... ;-))
Puis c'est la majorité à 18ans (merci Giscard) et je me barre dans l'expérience communautaire (un symbole désormais des années 70...): "retour à la terre" comme on disait: potager (bio avant l'invention du mot), chèvres et fromage de chèvres...
Beaucoup plus tard, il m'en restera le vote systématique écolo au premier tout et un vote réaliste au second tour: socialiste...

Aujourd'hui ma sympathie et mon attirance vers les spiritualités orientales liées à l'époque seventies c'est mué en un désir de connaissance et un approfondissement de nos racines spirituelles propres: a savoir le christianisme. Suivi d'un "retour à l'ordre" (expression plus pour le fun que pour sa réalité... quoique...)  autour des valeurs morales, valeurs que faute de progrès social face au "réel économique" (selon la formule consacrée) les socialistes s'empressent d'en faire leur exclusif terrain de progrès et de combats. Faute d'autres victoires... Seulement pour moi ce ne sont pas des victoires mais une fuite en avant qui joue avec les fondements de l'humanité ou de la vie (famille, procréation, avortements de confort, etc... enfin je vous fais pas de dessin...). Tout dernièrement c'est au nom de l'égalité (égalitarisme bientôt?...) que l'on brade la cohésion de notre culture: langues fondatrices du français, Histoire fédératrice...

Aussi aujourd'hui, de l'anarchisme ou de l'extrême gauche le plus débridé donc (avec dans les gênes l'héritage prégnant d'une culture de gauche) me voilà aux portes du vote à droite... Dernièrement, depuis deux-trois ans, c'est au centre que je vote (Bayrou...).

La vie est un long fleuve tranquille...
avatar
Aldous

Messages : 348
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 62
Localisation : Nord 59

Voir le profil de l'utilisateur http://dadanotdead.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Mar 19 Mai 2015 - 19:37

Je crois que l'expression "anarchiste de droite" avait été utilisée pour définir les Hussards c'est à dire Roger Nimier, Jacques Laurent, Antoine Blondin...
Pour ma part je ne suis ni anarchiste (je suis partisan, comme vous le savez, d'un état suffisamment fort pour garantir notre sécurité et nos libertés) ni de droite. En effet je refuse également avec véhémence de devoir me définir par les notions de droite ou gauche... Je laisse ça à d'autres.
Cependant, je t'approuve dans ta décision de ne plus mettre "de bulletin dans l'urne"... Mettre un bulletin blanc, même une feuille de papier Q, c'est déjà être complice du système... C'est tellement vrai que nos politiques envisagent de rendre le vote obligatoire. Et le refus de participer à cette mascarade sera bientôt considéré comme un crime contre l'humanité !


_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  neo-codion le Mar 19 Mai 2015 - 19:44

J'ai retrouvé cette vidéo datant de 1977 de Michel-Georges Micberth appelant à l'abstention.
A l'époque je l'avais rencontré. Même si je ne suis pas d'accord sur tous les points, j'avais trouvé son intervention vivifiante !


http://www.dailymotion.com/video/xa14xe_micberth-apologie-de-l-abstention_news

_________________
"Nous avons besoin d'hommes libres pour mettre en place un monde de paix et d'amour"
Thomas Sankara
avatar
neo-codion

Messages : 1811
Date d'inscription : 03/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Aldous le Mar 19 Mai 2015 - 22:07

Finalement on se demande pourquoi les femmes ont réclamé le droit de vote...


Dernière édition par Aldous le Mer 20 Mai 2015 - 0:57, édité 1 fois
avatar
Aldous

Messages : 348
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 62
Localisation : Nord 59

Voir le profil de l'utilisateur http://dadanotdead.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  rainbowgeek le Mar 19 Mai 2015 - 22:21

neo-codion a écrit:(...) Cependant, je t'approuve dans ta décision de ne plus mettre "de bulletin dans l'urne"... Mettre un bulletin blanc, même une feuille de papier Q,  c'est déjà être complice du système... C'est tellement vrai que nos politiques envisagent de rendre le vote obligatoire. Et le refus de participer à cette mascarade sera bientôt considéré comme un crime contre l'humanité !
Autant le vote nul est un moyen d'expres​sion(d'autant plus que justement ceux qui ont voté avec du papier hygiénique, un bulletin déchiré ou autres ont fait l'effort de venir exprimer quelque-chose).

Mais dans ceux qui s'abstiennent, il y a :
- ceux qui s'en foutent,
- ceux qui sont trop loin du bureau de vote le jour du scrutin (à l'autre bout du pays ou à l'étranger),
- ceux qui sont malades ou accidentés le jour du scrutin,
- (....)
- et ceux qui choisissent une abstention anti système.

Il n'y a aucun moyen de compter ces abstentionniste par catégories.

A noter que par rapport au vote par procuration :
- ça peut être facile pour faire voter pour le représentant d'un grand parti, mais pas pour celui d'une petite liste, a fortiori si on souhaite pouvoir décider au dernier moment (un collègue de boulot m'avait proposé de m'adresser directement au parti politique pour le 1er tour des dernières présidentielles, mais lui souhaitait soutenir Hollande dès le premier tour)
- il faut pouvoir prévoir la procuration à l'avance, ce qui exclue la maladie ou l'accident récent.
avatar
rainbowgeek

Messages : 767
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 58
Localisation : Région Occitanie (Pyrénées-Méditerranée)

Voir le profil de l'utilisateur http://bech.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Durga le Mer 20 Mai 2015 - 6:47

A noter que j'en connais pas mal sur 1973 qui venant de l'extrême-gauche ou du PC , se sont retrouvés en vieillissant proches de la démocratie chrétienne (Bayrou) !
avatar
Durga
Admin

Messages : 2718
Date d'inscription : 01/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai rompu avec l'extrême gauche...

Message  Capitaine Cham le Mar 9 Juin 2015 - 0:28

C'est bien d'avoir rompu avec l'extrême-gauche, surtout pour avoir choisi la beaufitude caviar du PS.


Bienvenu au PS, bienvenu chez les damnés: ceux qui détruisent aussi facilement ce que MOI je fais touut seul, que MOI je détruis ce que vous pouvez TOUS faire en même temps.

Vous n'avez pas compris, damné qu'à moi seul je suis aussi puissant psuchiquement que vous tous réunis, quelque que soit votre nombre?


50% de l'humanité est damnée. Mais 98% de ce forum.

Et il y autant de damnés en France que de gens prêts à votrPS en 2017 selon l'opinon IPSOS France Loisirs si elle existe, cette sodagette.


Je vous donne le chiffre: vous êtes en surombre, cher collègue. Votre âm multiple est 72% contre le Paradi!

Youpi Pus y'a de cons plus y'a de profit!!!

La rance va se faie des couilles en or sur e reste du monde. C'es une tragéie pourla Grèce plus haut QI uropéen, maais tout bénef prla Scadinavie, quiva sortir de l'Euro.

Mais une chose reste à démontrer: l'anti-vie, c'est à dire une âme au QI de -1 est possible?


Y'a-t-il pire que le Ml Absolue qui est lui-même pire que l'Efer où vous irez?


Ou vous irez très probablement, mais du point de vue supra-quantque, à savoir epsion, OT est possible.


Hélas! Je vais arrêter là car je commence à faire peur à Dieu lui-même.



Et ils vécurent heureux ensemble et eurent beaucoup d'enfants.
avatar
Capitaine Cham

Messages : 73
Date d'inscription : 01/06/2015
Age : 34
Localisation : Saumur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum